Wallu Sénégal : la surprenante conversation de Karim Wade… en wolof

Les députés élus de la coalition Wallu Sénégal font depuis quelques jours le tour des foyers religieux. Ils déroulent une tournée de remerciements post-élections législatives. Hier, mardi, ils étaient à Sokone et à Léona Niassène. D’après Source A, ils ont reçu sur le chemin un appel téléphonique d’un genre particulier.

Le journal précise que c’est Karim Wade qui, depuis le Qatar où il est en exil, a câblé les membres de la délégation. Ces derniers étaient à bord d’un bus, ils venaient de quitter Léona Niassène. Source A rapporte que l’ancien ministre s’est exprimé en wolof durant son appel, histoire, souligne le quotidien d’information, de permettre à tout le monde de comprendre son message.

D’après Bés Bi-Le Jour, Karim Wade s’est d’abord adressé sous haut-parleur avant d’échanger en privé avec chacun des vingt membres de la délégation de Wallu. «Il faut se préparer pour mon retour, a déclaré l’ancien ministre. Tenez-vous prêts ! Je demande aux députés de Wallu de faire une très bonne législature au service des Sénégalais. Je suis satisfait des résultats de la grande coalition Wallu Sénégal. Je vous encourage.» En plus, le fils de Me Wade a assuré ses interlocuteurs de son soutien «pour les combats à venir».

Manifestement, davantage que le contenu de l’appel, c’est la langue avec laquelle Karim Wade a échangé avec ses frères de parti qui a attiré les attentions. «Karim Wade s’est exprimé dans un bon wolof», s’est enflammée la député élue Nafi Diallo dans Bés Bi-Le Jour.

Woré Sarr, également élue, renchérit : «Le Karim que je connaissais et celui avec qui je viens de parler au téléphone sont différents. J’ai parlé avec un homme confiant, un leader naturel qui a galvanisé ses troupes dans un très bon wolof.» Elle ajoute : «Aujourd’hui, nous tenons notre candidat. Nous sommes confiants qu’il sera le Président en 2024, si Dieu le veut.»

L’ancien ministre ne s’est jamais exprimé en public en wolof. D’aucuns affirmaient qu’il ne la comprenait pas et ne savait pas la parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Actes contre nature : les 2 présumés homosexuels avaient été trouvés seuls dans l’appartement d’une prostituée avec du lubrifiant
Next post Pr Massamba Sylla : “J’ai, plusieurs fois, alerté sur l’ampleur que prend l’extension du virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo au Sénégal”