Trafic de faux billets : du nouveau dans l’affaire Boughazely

Désormais, personne n’est en détention dans le cadre de l’affaire Boughazely. Le seul mis en cause incarcéré jusque-là, c’était le Burkinabé Moussa Ouédraogo. Il a été libéré jeudi dernier par la Chambre d’accusation de la Cour d’appel. D’après Libération, qui donne l’information, il reste cependant sous contrôle judiciaire.

Moussa Ouédraogo rejoint ainsi les six autres mis en cause dans cette affaire : Oumar Samb, Khalifa Ababacar Dia, Ousmane Dione alias «Nguess», Mallé Diagne, Mamadou Diop et Seydina Fall Boughazely. Ces derniers sont également sous contrôle judiciaire.

Libération signale un autre rebondissement dans ce dossier : la nouvelle arrestation, le 27 juillet dernier, de Alassane Sy dit Kalidou Sy. Ce gérant d’un bar-restaurant a été arrêté puis relâché à l’éclatement de l’affaire.

Face aux gendarmes, il y a donc près d’un mois, il a juré être victime d’une homonymie, qu’il ne serait pas le Kalidou Sy dit «Kalz» que les enquêteurs recherchent. Présenté au Doyen des juges, il a été inculpé et placé sous contrôle judiciaire.

Tout ce beau monde est poursuivi pour association de malfaiteurs, contrefaçon et fabrication de signes monétaires ayant cours légal sur le territoire national et à l’étranger, blanchiment de capitaux et (pour Boughazely) tentative de corruption.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Code des marchés publics : une récente modification qui fait grincer des dents
Next post Manchester United s’offre le derby de l’Angleterre, Liverpool s’enfonce dans le doute