Mali: Assimi Goïta, chef de la junte, et Vladimir Poutine se sont entretenus

La présidence malienne confirme que le chef de la junte le colonel Assimi Goïta a eu un entretien mercredi avec le président de la fédération de Russie, Vladimir Poutine. Les deux hommes se sont félicités des relations entre les deux pays, notamment dans le domaine militaire.

Selon un proche du colonel Assimi Goïta, l’entretien aurait duré un peu moins de 30 minutes. Le chef de la junte a commencé par remercier Vladimir Poutine pour la qualité des relations actuelles entre les deux pays. Sur Twitter, il a souligné « la qualité de notre partenariat respectueux de la souveraineté du Mali et des aspirations de sa population ».

Assimi Goïta a accusé réception du dernier lot d’équipement militaire fourni par la Russie. Il s’agit d’avions de combats et de transport officiellement livrés la veille de l’entretien téléphonique.

Les conditions d’acquisition des appareils n’ont pas été relevés. En mars dernier, le Mali avait déjà rendu public l’acquisition d’un précédant lot de matériel militaire auprès de la Russie.

De source proche du palais présidentiel, on rapporte que Vladimir Poutine aurait affirmé que son pays serait toujours aux côtés du Mali pour l’aider dans le domaine sécuritaire et dans d’autres domaines.

Cette nouvelle livraison intervient alors que l’armée malienne a subi de nombreuses attaques jihadistes ces derniers temps.

Le bilan de celle qui a frappé dimanche un camp militaire près de Tessit, dans la région de Gao, a été revu à la hausse : 42 morts, soit le plus lourd bilan pour les Fama depuis fin 2019. Le gouvernement a confirmé ce bilan de 42 soldats tués dans un communiqué publié dans la soirée. Il évoque une attaque terroriste « complexe et coordonnée » et dit avoir neutralisé 37 assaillants. Un deuil national de trois jours a été décrété à compter de ce jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Immigration clandestine : treize étudiants de l’IAM disparaissent en France
Next post Assemblée nationale : Une 14ème législature en sursis ?