Assemblée nationale : Une 14ème législature en sursis ?

Les députés de la 14ème législature vont-ils durer dans l’hémicycle ? C’est la question que se posent nos confrères du journal Sud Quotidien. En effet , les élus du 31 juillet  dernier pourraient ne pas terminer leur mandat de 5 ans. Avec la tenue de l’élection  présidentielle, la quête d’une majorité parlementaire pourrait amener le successeur de Macky Sall à dissoudre l’Assemblée nationale après le 31 juillet 2024.

Les élus de 14ème législature pourraient battre le record de l’Assemblée  nationale la plus éphémère de l’histoire du Sénégal depuis son indépendance à nos jours. Étant toujours dans l’attente d’une confirmation de la part  du Conseil Constitutionnel , les nouveaux parlementaires risquent d’avoir un mandat de 2ans et non de 5 ans. Et pour cause , avec la tenue de l’élection présidentielle en février 2024 qui va définir qui sera le prochain chef de l’Etat du Sénégal, les députés nouvellement élus seraient dans impasse voire perdraient leurs fonctions de représentants de la nation après seulement  2 ans et quelques mois de mandature. Car , le nouveau chef de l’exécutif voudra forcément s’entourer de sa propre majorité parlementaire afin de pouvoir dérouler  tranquillement son programme. Et, pour se faire il va devoir dissoudre l’assemblée nationale  et par conséquent les députés de la 14ème législature vont perdre leurs postes prématurément.

Cependant, il faut savoir qu’une telle décision ne sera effective qu’au-delà du 31 juillet 2024 date à laquelle la nouvelle Assemblée nationale aura bouclé ses 2 ans d’existence, informe le journal Sud quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Mali: Assimi Goïta, chef de la junte, et Vladimir Poutine se sont entretenus
Next post Afrique du Sud : une ville entièrement blanche, survivance de l’apartheid