Foncier : Mamadou L. Diallo s’interroge sur le bail de 30 ans accordé par l’État à la société Sertem

La question économique de la semaine (la QES TEKKI) de Mamadou Laminé Diallo s’intéresse au bail de 30 ans accordé par l’État à Sertem. Cette société de Léopold Ngom a acquis, pour 150 millions environ, une superficie de 8 600 m2  sur le domaine de l’université Cheikh Anta Diop. Ce qui est en soi un scandale financier, économique et politique, selon Mamadou L. Diallo.

Pour lui, ce foncier est dédié à l’enseignement supérieur des jeunes dont le nombre augmente. « Économiquement, comment peut-on allouer des ressources destinées à l’éducation, deuxième priorité après la santé, à de la spéculation immobilière dont la création d’emplois à moyen terme est insignifiante et contribue à l’inflation. Financièrement, le m2 de bail à Mermoz se négocie à presque un million, donc 150 millions pour l’État à actualiser, d’un côté, 8,5 milliards pour la Sertem, de l’autre côté.

 
Ce scandale fait suite à une série continue après les affaires du domaine public maritime : le Sporting club de Dakar, l’hôpital Le Dantec à la galaxie Faye-Sall, les maisons et immeubles du Plateau bradés à des dignitaires du régime, le camp Lat Dior », explique-t-il.

D’après M. Diallo, Macky Sall a créé la Sogepa afin de contourner la loi sur le foncier privé de l’État. Celle-ci se charge, dans une « légalité préfabriquée, de brader ce patrimoine à des affidés du régime ».

« On demandera la liste des attributaires du DPM (domaine public maritime) et du foncier privé de l’État dès l’installation de l’Assemblée nationale et on verra si Macky Sall respectera la loi en donnant instruction à son gouvernement de répondre favorablement et dans la transparence », assure Mamadou Laminé Diallo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Mamadou Lamine Diallo : « Il est temps de défendre nos entreprises »
Next post Sécurisation pré-Magal : 1 179 individus interpellés et 13 gangs démantelés par la police