Affaire Mamy Doura Diallo : les derniers développements de l’enquête

Malgré les manifestations de colère de leurs collègues et leurs menaces de bloquer le système de santé, les membres de l’équipe médicale placée en garde à vue dans le cadre de l’affaire Mamy Doura Diallo, devraient rester en détention. Il s’agit du gynécologue Léon Mbada Faye, de l’anesthésiste Abdou Aziz Dioum et de l’infirmier Bacary Diakhaté, qui officient au centre de santé de Kédougou.

Ces derniers sont accusés d’homicide involontaire. Ils ont été confrontés hier, jeudi. D’après Libération, qui n’a pas donné de détails, les enquêteurs de la gendarmerie ont relevé plusieurs «contradictions» et «incohérences» dans leur déclaration, notamment à propos des circonstances dans lesquelles la tête de l’enfant a été sectionnée.

Le journal informe que le parquet a requis deux médecins venus de Tamba pour réaliser une autopsie complète sur le corps de Mamy Doura Diallo. Le certificat de genre de mort devant permettre d’en savoir plus sur cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post L’artiste Absa Dieng n’est plus
Next post Kédougou/Tamba: Les Techniciens supérieurs en anesthésie réanimation invités à déserter les blocs opératoires