Mairie de Pikine : la Cour suprême a départagé Cheikh Dieng et Abdoulaye Thimbo

Abdouaye Thimbo reste maire de Pikine. Il va bien dérouler son deuxième mandat obtenu lors des Locales du 23 janvier dernier. Le recours déposé devant la Cour suprême par son rival de Wallu Sénégal, Cheikh Dieng, deuxième du scrutin (17 conseillers contre 18), ayant été rejeté.

D’après Les Echos, qui donne l’information ce lundi, la chambre administrative de la haute juridiction s’est prononcée jeudi dernier. Elle a motivé sa décision par le fait que le recours de Cheikh Dieng ne remplissait pas les conditions pour être pris en compte.

Le candidat de Wallu revendique la victoire avec un écart de 295 voix. Et pour convaincre la Cour suprême, il a versé à sa requête le procès-verbal produit par ses représentants dans les bureaux de vote concernés. Malheureusement pour lui, cette pièce, seule, ne suffit pas.

Pour espérer se faire entendre, d’après Les Echos, il aurait dû présenter les deux tiers des procès-verbaux des membres des bureaux de vote ou bien le procès-verbal de la Commission nationale de recensement des votes. Si bien sûr, ces documents vont dans le sens de sa requête.

A défaut, souligne le journal, Cheikh Dieng aurait dû mentionner ses observations et, éventuellement, les irrégularités présumées dans le procès-verbal de la Commission.

Le candidat de Wallu n’a rien fait de tout cela. Il devra donc se consoler avec la victoire de son camp aux Législatives du 31 juillet. Il était la tête de liste de l’inter-coalition Wallu-Yewwi dans le département de Pikine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Alerte maximale à Podor : Les pêcheurs annoncent la présence d’alligators et de crocodiliens dans le fleuve
Next post Idrissa Seck : Une «coquille vide» à la tête du gouvernement ?