RATIFICATION DES COMMISSIONS PARLEMENTAIRES : ABABACAR ABBA MBAYE DONNE LES RAISONS

Il fallait négocier et BBY est revenu à de meilleurs sentiments selon Ababacar Abba Mbaye député de la coalition Yewwi Askan wi interrogé sur le blocus qui a retardé le démarrage de la session de ratification des commissions parlementaires. Pour lui, les gens doivent comprendre qu’à l’Assemblée, c’est la plus forte moyenne qui marche. Les postes de vice-président et de secrétaires élus n’ont pas été négociés. Ce sont les résultats des élections qui les déterminent en fonction des groupes parlementaires.

 C’est  d’ailleurs dit-il, pour cette raison que la coalition de la mouvance présidentielle a  pris les 4 vice-présidents et les trois premiers postes des secrétaires élus, pour les questeurs,  le premier poste.  Et pour ces raisons au niveau des commissions, l’opposition leur a demandé de faire de même. Seulement, « ça ne les arrangeait pas parce qu’ils allaient perdre certaines commissions stratégiques. Comme les forces armées, les affaires étrangères, les lois », note le député. Il  ajoute qu’ ils ont échangé, négocié et ont trouvé un compromis comme ça devait se faire depuis le début. « Nous avons cinq commissions pour Yewwi, une pour Wallu. Nous avons des  vice-présidents dans leurs commissions et vice-versa », poursuit-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post L’Afrique du Sud candidate pour accueillir la Coupe du monde féminine 2027
Next post INDEPENDANCE DU MALI : UNE CÉLÉBRATION SOUS LE SCEAU DE LA SOLIDARITÉ ENTRE LES COMMUNAUTÉS AFRICAINES