Présidence de l’Assemblée : Ce qui a perdu Mimi Touré…

Le scénario était écrit d’avance : Aminata Touré devait être la première femme à occuper le poste de Présidente de l’Assemblée nationale. 
 
Mais dans les rangs de la majorité présidentielle, certains de ses collègues députés ne l’entendaient de cette oreille. 26 d’entre eux se sont opposés à la candidature de l’ancienne Première ministre, selon nos sources. 
Face à cette forme de fronde anti Mimi, le Président de la République a dû être obligé de resserrer les troupes et d’opter pour un candidat de consensus. 
Il a donc privilégié un élu local à succès tel que le Dr Amadou Mame Diop pour éviter un nouveau camouflet en mondovision. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Thiaroye Léona : le récit glaçant des cinq garçons violés par le boucher
Next post Assemblée nationale : Amadou Mame Diop hérite du perchoir…au bout de la cacophonie