Pour coucher avec la fillette de 15 ans : Le faux gendarme brandit la « sextape » de sa mère

M. T. Sané a outrepassé sa fonction d’électricien en bâtiment, en se faisant passer pour un gendarme en service à la Brigade de recherches de Kédougou. Ainsi, ce faussaire ne cessait de faire chanter une fillette de 15 ans pour satisfaire sa libido.
 
Mais les hommes en bleu de la Brigade de Recherches de Kaolack ont fait tomber le maître chanteur, à l’issue d’une course-poursuite, selon des sources de Seneweb.
 
En effet, la victime A. S. assistait sa mère au niveau de son restaurant situé dans la capitale du Saloum. Le mis en cause, habitué des lieux, a réussi à avoir le numéro de téléphone de la fillette.
 
Quelques jours plus tard, le faux gendarme a contacté la fille âgée de 15 ans pour la menacer. « Je détiens la sextape de ta mère. Je t’avais surprise avec ton petit ami. Je vais te vilipender si tu ne viens pas me voir », avant de raccrocher.
 
Prise de peur, la fillette, qui portait un bébé sur le dos, a rejoint  immédiatement le faux pandore sur les lieux du rendez-vous. L’homme âgé de 30 ans a tenté de coucher avec sa proie, mais l’enfant qu’elle portait le gênait.
 
Alors, le faux gendarme était obligé de lui fixer un autre rendez-vous. Mais l’affaire s’est ébruitée lorsque la mineure de 15 ans a fugué une nuit, selon des sources de Seneweb proches du parquet.
 
Retrouvée après d’intenses recherches, elle a été acheminée dans les locaux de BR de Kaolack où A. S. a expliqué son calvaire aux enquêteurs. Mais au cours de son audition, le maître chanteur a appelé encore la fille.
 
Sur recommandation des enquêteurs, cette dernière lui a fixé un rendez-vous. Le commandant de la BR de Kaolack, le major Nunez, a activé ses hommes pour ferrer le faussaire.
 
Séance tenante, un gendarme en tenue civile transporte la fille sur les lieux du rendez-vous à bord d’une moto. Sur place, le maître chanteur a voulu payer le prix du transport au vrai-faux conducteur de moto-taxi.
 
Sentant l’étau se resserrait autour de lui, M. T. Sané a tenté de prendre la fuite. Mais les autres gendarmes à l’affut ont réussi à le neutraliser.
 
Au terme de l’enquête, le mis en cause a été présenté au procureur de Kaolack avant-hier, pour usurpation de fonction, pédophilie et détournement de mineure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Santé de la mère, de l’enfant et de l’adolescent : 29 Ambulances réceptionnées pour la promotion du projet ISMEA
Next post Tourbillon dans le ciel africain : Les contrôleurs aériens déposent un préavis de grève