Passation de service au ministère de l’Économie : Oulimata Sarr trace sa feuille de route

Oulimata Sarr, la nouvelle ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, a pris le relais, ce vendredi, du ministre sortant Amadou Hott. Lors de la passation de service, Mme Sarr dit s’atteler dans la continuité de ce qui a été fait par son prédécesseur, mais en mode « Fast-Track. 
 
Il faut travailler rapidement pour faire face à la crise, à la cherté de la vie avec une inflation mondiale galopante, le panier de la ménagère, les soucis du secteur privé et la complexité de l’économie, pense-t-elle. La ministre compte s’appuyer sur les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Sénégal.
 
 « Je reste résolument attachée à la vision du chef de l’État et sous la direction du Premier ministre, à poursuivre les travaux entamés dans le Plan Sénégal émergent qui demeure le référentiel du gouvernement en matière de développement économique et social ». L’idée étant de consolider le pays sur la trajectoire de développement afin de maintenir le cap sur l’émergence. L’accélération de la mise en œuvre du Programme d’accélération de la compétitivité et de l’emploi qui sera consolidé avec la mobilisation de ressources additionnelle auprès de partenaires plus larges sera ma priorité et ceci se fera avec le collègue des Finances et du Budget », a dit la ministre Sarr.
 
La toute nouvelle ministre a ainsi salué la qualité du travail effectué par son prédécesseur Amadou Hott à la tête du département de l’Économie, du Plan et de la Coopération pendant trois ans au service des populations. 
 
Parlant de celui qu’elle remplace, Oulimata Sarr note que trois choses le caractérisent : il s’agit de la rigueur, de la connaissance profonde de ses dossiers et l’efficacité. « Votre professionnalisme est connu et reconnu de tous. Les résultats probants que vous avez obtenus, malgré la conjoncture, parlent d’eux-mêmes. L’économie mondiale vit des crises depuis 2020 avec la pandémie de Covid-19 et récemment la guerre en Ukraine. Elles sont venues s’ajouter à d’autres problèmes que sont les changements climatiques. En octobre, c’est la Cop 27 et toutes les conversations tournent autour du financement de l’adaptation climatique. Le Programme de résilience économique a permis à notre pays de faire face », a dit la ministre Oulimata Sarr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Barth contre GFM : Birahime Seck a choisi son camp…
Next post Kalidou Koulibaly : «Je me suis remis en question»