Nouvelle Législature : les journalistes exposent leurs exigences

Des journalistes spécialisés dans les questions parlementaires et accrédités par l’Assemblée nationale. C’est ce que souhaite la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS). La doléance a été formulée lors d’un atelier sur l’organisation et le fonctionnement de l’Assemblée nationale organisé par le Forum civil en collaboration avec la CJRS ce mercredi 24 août à la maison de la presse. Ce moment d’échanges rentre dans le cadre du projet de lutte contre la corruption et pour la promotion de la redevabilité. 
Les deux organisations ont ainsi réuni des reporters afin d’accroître leurs connaissances sur les règles qui régissent l’organisation et le fonctionnement de l’hémicycle. « L’Assemblée nationale dispose de pas mal d’instruments de redevabilité et de lutte contre la corruption et ce sont ces instruments qu’on compte mettre à la disposition des journalistes », a indiqué Birahime Seck. Le Coordonnateur du Forum Civil considère que les reporters devraient jouer un rôle plus important dans la diffusion de l’information parlementaire. « Notre objectif est d’avoir des journalistes accrédités à l’Assemblée nationale afin qu’ils puissent assister aux travaux de commission et mieux informer les populations », précise-t il.
Une recommandation partagée par la Convention des jeunes reporters. « Les reporters devraient aller plus loin dans le traitement de l’information parlementaire et ne pas se limiter à recueillir l’avis des ministres au sortir de la plénière », préconise Migui Marame Ndiaye, vice-président de la Convention. Le journaliste milite, en outre, pour que les journalistes puissent accéder aux travaux en commission. 
“Professeur Doudou Wade”
La formation a été assurée par l’ancien parlementaire Doudou Wade. Ce dernier a passé en revue l’ensemble des articles de la Constitution fixant les règles de l’Assemblée. Des sujets comme la répartition du temps, la constitution du bureau, les lois, la constitution des groupes parlementaires, la question des non-inscrits, les commissions ont été abordés. Doudou Wade a justifié son engagement dans ce projet par le fait que la presse occupe une place importante dans la démocratie surtout dans un contexte où l’Assemblée nationale vit une situation inédite. « Nous allons traverser à partir de l’installation de la prochaine Assemblée, une situation nouvelle. Et je le précise tout de suite, je ne pense pas que ce soit l’Assemblée que nous recherchions. Mais je considère que ce sera l’étape de préparation effective pour aller vers une nouvelle Assemblée toute autre à partir de 2024 », considère-t-il. 
Le Forum Civil compte, en collaboration avec la CJRS, multiplier ce genre d’initiatives pour permettre aux reporters dans les régions d’en bénéficier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post États-Unis : Joe Biden efface une partie de la dette étudiante
Next post Hydrocarbures : Le directeur de Petrosen apporte des éclaircissements sur la décision du chef de l’État