Meurtre de Aminata Touré : «Méta» a été assommée puis poignardée, son ami trahi par son téléphone

L’enquête sur le meurtre de Aminata Touré dite «Méta» avance à grands pas. Le corps sans vie de cette dame établie en France a été retrouvé à Saré Mbamba Touré, près de Kolda. Elle se rendait dans cette localité pour récupérer sa fille et revenir à Mbour où elle passait ses vacances.

D’après Libération, un premier suspect a été déféré au parquet de Kolda par les gendarmes chargés de l’enquête. Il s’agit de B. Kandé, qui a échangé au téléphone à plusieurs reprises avec la victime.

Interpellé d’abord pour «nécessité de l’enquête», il avait retracé son itinéraire et ses activités la veille et le jour de la découverte du corps de «Méta». Mais sa déposition s’avérera fausse. Les enquêteurs seront confortés par le bornage de son téléphone.

B. Kandé a essayé d’expliquer qu’il s’est trompé de bonne foi, mais il a été déféré au parquet.

Libération rapporte qu’un deuxième suspect est dans le collimateur des gendarmes.

Le journal informe que l’autopsie de la dépouille de la victime révèle qu’elle a été assommée puis poignardée à mort avec un objet contondant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Football : Les championnats de L1 et L2 reporté à…
Next post Education : une centaine d’écoles privées de rentrée scolaire le 6 octobre