Lutte : l’ancien promoteur «Petit» Mbaye annoncé à Dakar

Alioune «Petit» Mbaye est en exil depuis 2009. L’ex-patron d’Action 2000, une structure de promotion de lutte de la fin des années 1990 et des années 2000, serait en Europe, précisément en France. Il avait quitté le Sénégal à la suite de nombreux démêlés avec la justice. D’après Sunu Lamb de ce samedi, il devrait bientôt pouvoir rentrer au bercail.

Le journal spécialisé parie que «Petit» Mbaye «peut revenir au pays d’ici à quelques jours, si tout se passe bien». Sunu Lamb précise que c’est le promoteur de lutte Gaston Mbengue qui a donné l’information, en précisant que le sujet était au menu de ses échanges avec le Président Macky Sall lors d’une récente audience au Palais.

En 2018, «Petit» Mbaye a été reconnu coupable de faux et usage de faux, et escroquerie aux dépens de la CBAO et de la Sonatel. Il a été condamné à deux ans de prison ferme. Cette peine était assortie d’un mandat d’arrêt et du versement de 20 millions de francs CFA à la banque. La société de téléphonie avait réclamé le franc symbolique.

«Petit» Mbaye n’a jamais purgé cette peine. Il avait réussi à quitter le Sénégal en 2009, un an après l’éclatement de son contentieux avec la Caisse nationale de crédit agricole (CNCA). Cette banque l’accusait d’avoir usé de faux en empochant à son détriment 100 millions de francs CFA. L’ancien patron d’Action 2000 avait été arrêté et placé sous mandat de dépôt. Il bénéficiera d’une liberté provisoire.

Mais une autre plainte était venue s’ajouter à son différend avec la CNCA : l’agence de voyage Elaf lui réclamait 70 millions de francs CFA représentant la contrepartie de billets pour la Mecque non soldés.
Avant que ces affaires soient tirées au clair, «Petit» Mbaye a réussi à quitter le Sénégal. Il n’y a plus mis les pieds depuis 2009.
L’ancien promoteur avait laissé entendre que ses démêlés avec la justice sont une cabale, la conséquence de sa candidature à la présidentielle de 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Allemagne : le Bayern offre un contrat à l’ami intime de Sadio Mané
Next post Suite aux premières tendances des élections: Ameth Khalifa Niasse croit encore à son «Karimacky»