L’ancien ministre de l’Agriculture Dr Papa Abdoulaye Seck salue la loi sur la biosécurité qui n’a rien à voir selon lui avec les OGMs.

Une vidéo est entrain de circuler pour annoncer que le Sénégal a opté pour l’utilisation des OGM.
 
Ce n’est pas ma compréhension de la loi votée à l’Assemblée nationale qui porte  surtout sur la biosecurité qui signifie l’ensemble des mesures susceptibles d’éviter des dommages non intentionnels causés à l’homme et à l’environnement par des activités de biologie synthétique. C’est plutôt un acte à saluer pour normer les choses.
 
Personnellement,je ne pense pas que  le Sénégal mise sur les OGM pour développer son agriculture, pour les raisons suivantes :
 
1) les prix des  semences OGM sont inaccessibles aux petits exploitants agricoles
 
2) la dépendance de notre pays vis-a-vis de 4-5 multinationales,  en semences
 
3)la  disparition graduelle  de nos variétés traditionnelles utilisées dans le cadre de la création variétale à l’instar des Nerica ,fruit d’un croisement ente  le riz africain et le riz asiatique
 
4) la sollicitation annuelle  des multinationales pour faire nos campagnes agricoles
 
En clair,un pays comme le Sénégal qui vise la souveraineté  alimentaire ne peut pas  avoir comme aimant  de transformation structurelle de son agriculture ,les OGM.
Toutefois,il  faut  des garde-fous, c’est pourquoi cette loi est importante.Un vide juridique signifie un laisser -aller  ,un laisser-faire.
 
Dr Papa Abdoulaye Seck
Académicien des Sciences Agricoles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Commonwealth : Atepa plaide pour une adhésion du Sénégal
Next post Venu voir sa femme : Le dealer tombe dans les filets de la BRS de Thiès, après une cavale de 2 ans