Élections législatives : Les missions électorales de la CEDEAO, de l’UA et de l’IOM félicitent le bon déroulement du scrutin

Les commissions de  la CEDEAO, de  l’Union Africaine et de l’ IOM avaient déployé des missions d’observation électorale afin de suivre et de procéder à une évaluation objective des élections législatives du 31 juillet. Ce 02 août, les rapports d’évaluation ont été mis à la disposition  de la presse nationale et internationale. Le constat a été unanime: les commissaires ont salué l’organisation du scrutin de ce 31 juillet.
 
Les observateurs installés depuis quelque temps au Sénégal ont tous constaté que l’heure du démarrage des votes (8h00) a été respectée  dans la majorité des centres, sauf quelques cas qui ont accusé quelques minutes de retard.
 
La disponibilité aussi, à temps et en quantité suffisante du matériel électoral dans 98% des bureaux de vote, d’après la CEDEAO.
Il a également été noté une présence visible et non obstructive des forces de l’ordre et la présence effective des représentants de coalitions Benno Bokk Yaakaar, Yewwi Askan Wi et de Wallu  Sénégal dans la plupart des bureaux de vote et des autres coalitions dans dans d’autres bureaux. 
 
Ces commissaires ont  salué la participation remarquable des femmes en tant qu’agents de bureau, représentantes de coalitions et en tant qu’électrices. Ils ont également noté une présence régulière des observateurs dans certains bureaux de vote. Le dépouillement et le décompte des suffrages se sont déroulés globalement dans les zones observées conformément aux dispositions du code électoral et des textes subséquents.
 
Mais ce que déplorent ces chargés de mission, c’est la faible mobilisation des électeurs à l’ouverture des bureaux de vote avec une sensible amélioration tout au long du scrutin.  Ils invitent par la même occasion les Sénégalais à récupérer leurs cartes afin de  s’acquitter de leur devoir citoyen aux prochaines élections.
 
Quelques insuffisances ont été notées  notamment par rapport à l’accès des personnes à mobilité réduite au niveau de certains bureaux de vote ; l’interruption du vote dans certaines localités du pays notamment à Bambey due à une forte pluie. L’annonce prématurée des résultats par les différentes coalitions n’a pas échappé à l’oeil critique des observateurs.
 
Ainsi, en dépit de ces manquements notés, les missions ont salué les bonnes conditions de l’organisation du scrutin sur l’étendue du territoire et à l’extérieur ; le caractère paisible et transparent du scrutin et la bonne maîtrise des procédures de vote. Quant à la proclamation des résultats, les missions exhortent toutes les parties prenantes au processus électoral à respecter les canaux règlementaires d’annonce des résultats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post LUTTE CONTRE LE VIH: La pandémie est responsable de 650 000 décès en 2021
Next post Un Français tué par balle en Côte d’Ivoire, une enquête ouverte en France