Barthélémy Dias après la déclaration de Mimi Touré : « A la jeunesse du pays, mobilisez-vous demain et attendez le mot d’ordre ! »

C’est sur un ton menaçant que Barthélémy Dias de la coalition Yewwi Askan Wi (YAW) a annoncé une manifestation demain lundi 1er août. La cause est la tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY), Aminata Touré a déclaré, dimanche soir, que la mouvance présidentielle sera majoritaire à l’Assemblée nationale suite aux premières tendances des élections législatives de ce 31 juillet. D’emblée le fils de Jean Paul Dias a fait savoir : « C’est la première fois que le Sénégal va expérimenter la cohabitation à l’Assemblée nationale. Nous remercions les citoyens sénégalais et nous les exhortons à plus de détermination et d’engagement ». Ainsi, il dira : « Leur tête de liste (Aminata Touré) qui n’est même pas capable de gagner une petite commune à Dakar citer des départements qu’ils auraient gagnés. Une autorité ne doit pas raconter des contrevérités ou même inciter à la violence. Je le dis tout haut, Benno Bokk Yakaar est minoritaire dans ce pays. La cohabitation aura bel et bien lieu ».

 

 

« Nous sortirons dans les rues. La cohabitation est inévitable »

 

 

Barthélémy Dias de soutenir : « Demain, le peuple sénégalais va porter la réplique parce que nous sortirons dans les rues et Benno Bokk Yakaar va nous dire où est ce qu’elle tire sa majorité. Nous nous excusons auprès des autorités coutumières et religieuses ainsi qu’aux membres de nos familles ».

Toujours s’adressant à la coalition au pouvoir, ce membre de YAW leur a lancé : « Vous n’avez pas gagné 30 départements sur les 46. C’est très douloureux de l’accepter mais il faut savoir que vous avez perdu les élections. La rue va s’exprimer et au besoin avec tous les moyens mis à sa disposition ». Avant de poursuivre : « La cohabitation est inévitable. Vous ne serez pas à l’Assemblée nationale avec une majorité que vous avez préfabriquée. Nous savons les résultats sur la base des procès-verbaux. Et je répète que ce n’est pas à vous de déclarer des résultats. Vous avez perdu les élections au niveau national et dans la Diaspora vous avez été laminés. Je vous invite à revoir vos chiffres parce que nous ne l’accepterons pas. A la jeunesse du pays, mobilisez-vous et attendez le mot d’ordre parce que cette forfaiture ne passera pas ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Locales, Législatives : En six mois, le Sénégal réussit le pari de l’organisation de deux élections
Next post Locales, Législatives : En six mois, le Sénégal réussit le pari de l’organisation de deux élections