Affaire Paul Pogba : Un remake du cas Adebayor

Une sortie qui surprend et continue de faire parler. Ce samedi 27 août, Mathias Pogba, grand frère de la star du ballon rond français, Paul Pogba, a lâché une petite bombe via une vidéo de 30 secondes. Le footballeur professionnel déclare qu’il fera des révélations dans les jours à venir sur son frère. S’en est suivi la réaction du principal concerné à travers ses avocats qui ont déclaré dans un communiqué publié ce dimanche que leur client serait victime de « menaces » et de « tentatives d’extorsion en bande organisée ».
 
Par la suite, Mathias a réagi en dévoilant que l’ancien milieu de Manchester United avait tenté de jeter un sort à Kylian Mbappé par l’intermédiaire d’un marabout et qu’il disposerait de preuves. Cette affaire qui fait grand bruit soulève moult interrogations notamment sur les réelles motivations du grand frère de Paul Pogba à vider son sac sur la place public. D’aucuns pensent que l’origine de cette brouille serait d’ordre financier. Si tel était le cas, elle serait assez similaire à l’histoire vécue par la légende du football togolais Emmanuel Adébayor. « Je supporte les frais d’études de ses enfants. Quand j’étais à Monaco, il est venu me demander de l’argent pour commencer un business. Seul Dieu sait combien il a reçu de moi. Où est ce business aujourd’hui ? », déclare dans un premier temps l’attaquant passé par Arsenal. 
 
Il poursuit : « Quand notre frère Peter est décédé, j’ai envoyé une grande somme à Kola pour qu’il puisse rentrer au pays. On ne l’a pas vu aux funérailles. Et maintenant il annonce que je suis impliqué dans la mort de Peter. »
 
Selon l’ancienne star des éperviers, son frère aurait empoché de l’argent du quotidien britannique The Sun pour raconter des histoires peu précises sur sa famille. « Ils ont aussi envoyé une lettre à mon club quand j’étais à Madrid pour me virer. Quand j’étais à Monaco, je pensais qu’il serait bien d’avoir une famille de footballeurs donc j’ai trouvé une académie de football pour mon frère Rotimi en France. Quelques mois après, il a volé 21 téléphones de ses coéquipiers. Il y avait 27 joueurs dans l’équipe », dit-il. 
 
Pour tenter de régler les contentieux familiaux, le footballeur affirme avoir organisé une réunion en 2005. Une initiative qui n’a pas eu l’effet escompté : « Quand j’ai demandé leur opinion, ils ont voulu que je leur offre une maison à chaque membre de la famille et que je leur donne un salaire mensuel. Aujourd’hui, je suis vivant mais ils ont déjà partagé tous mes biens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Pakistan: le bilan des inondations grimpe à 1.061 morts
Next post Préparatifs Magal Touba 2022 : Entretien exclusif avec Serigne Saliou Thioune