Affaire Ousmane Sonko/Adji Sarr: Ndèye Sally Diop Dieng recadre Gabrielle Kane

La féministe Gabrielle sèchement recadrée par la Ministre de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants. Ndèye Sally Diop Dieng a mis les points sur les «i». Ceci, dans l’affaire de viols suivis de menaces de mort dans laquelle est impliqué le leader de Pastef/Les patriotes, Ousmane Sonko au préjudice de la jeune masseuse Adji Sarr. «Madame Gabrielle Kane dans le quotidien Source A du 23 août 2022 m’a prêté un propos, je cite: ‘’quand je suis allée voir le Ministre de la Femme pour lui demander de nous aider parce que je prends en charge entièrement Adji Sarr, je peux vous montrer les factures, elle m’a dit Gabrielle, je ne peux pas me mêler de ça, j’ai un mari et des enfants’’ », a exposé la Ministre, dans un communiqué signé ce mercredi 24 août.

Sur ce, elle déclare: «Je tiens à préciser que ce propos est une contrevérité car lors de notre rencontre jamais cette phrase n’a été prononcée. Au contraire, en ma qualité de Ministre ayant en charge la protection des droits des femmes, je reste accessible pour écouter et prendre en charge, dans la mesure du possible, les préoccupations de toutes les femmes sans exclusion ».

Personnellement, fait-elle remarquer, «c’est un sacerdoce, pour moi de porter le plaidoyer de la promotion des conditions de vie des femmes ». «Ainsi, je n’ai jamais, dans ma vie professionnelle ou militante, fui devant mes responsabilités par manque de courage ou de loyauté. Par ailleurs, il est important de rappeler que l’Etat du Sénégal à travers ses démembrements assure parfaitement son rôle régalien au service de la nation », a-t-elle expliqué.

Ndèye Sally Diop Dieng a « réaffirmé son soutien » à l’accusatrice du maire de Ziguinchor. «Madame Adji Sarr bénéficie également de la protection des pouvoirs publics compétents pour assurer sa sécurité et son intégrité physique contre des menaces dont elle ferait l’objet. Du reste, la justice suit son cours pour élucider cette affaire. En attendant, les parties doivent garder la sérénité et coopérer avec la justice pour la manifestation de la vérité ».

Pour clore, elle avance qu’elle demeure plus que jamais déterminée à œuvrer contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux enfants. «Et Madame Adji Sarr peut compter entièrement sur mon soutien constant », signale-t-elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Russie: Poutine signe un décret pour agrandir l’armée
Next post Victorine Ndèye : Héroïne de Niaguis, vitrine de la démocratie