Affaire Doura Diallo : les larmes de l’anesthésiste, la «panique» du gynéco

Malick Cissé dit Mor est le mari de Doura Diallo, la dame décédée en couches avec son bébé au centre de santé de Kédougou. Il se veut formel : l’équipe médicale qui s’occupait de son épouse est responsable de sa mort et de celle de leur enfant.

«Quand j’ai dit à l’anesthésiste qu’ils ont tué ma femme et mon enfant, il était en larmes, révèle le mari de la victime dans Libération. Il ne pouvait même plus parler car il sait très bien ce qui s’est passé. Le gynécologue était paniqué.»

Malick Cissé ne digère pas : «Ils ont fait leur bêtise et exercent un chantage sur la justice. Moi, je vais parler. Je vais parler car ils ont bousillé ma famille. Et qu’ils arrêtent de dire qu’exercer à Kédougou c’est un sacrifice. Ils n’ont qu’à rester à Dakar.»

Accusés d’être responsables de la mort de Doura Diallo, le gynécologue, l’anesthésiste et l’infirmier ont été arrêtés, placés en garde à vue, déférés au parquet et inculpés. Les deux premiers pour homicide volontaire et homicide involontaire; le troisième pour complicité de ces chefs. Les mis en cause ont recouvré la liberté, mais ils ont été placés sous contrôle judiciaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Le Burkina endeuillé par une attaque qui a fait 35 morts au moins
Next post Les chiffres de l’explosion de l’appétit « connexion » des sénégalais !