Yacouba Sawadogo, l’homme qui arrête le désert

Yacouba Sawadogo, l’homme qui arrête le désert

Spread the love

La sauvegarde de la nature est le combat mené depuis quelques décennies par Yacouba Sawadogo. Cet aggriculteur burkinabé de 74 ans se bat seul contre l’avancée du désert dans le Yatenga au Burkina Faso.

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

En 40 ans, Yacouba Sawadogo, ce passionné de la nature a planté une forêt de 30 hectares.En effet, ce cultivateur burkinabé a réussi à faire pousser près de 90 espèces d’arbres et d’arbustes sur des terres arides, des sols dégradés et stériles réputés incultivables appelés « zipellés». Cette prouesse, il l’a réalisé seul en utilisant les techniques ancêtrales notamment la technique du zaï.

C’est fort de cela que le célèbre jardinier de Gourga, un village situé dans la province de Ouahigouya, a reçu le 25 septembre 2018 à Stockholm en Suède le Right Livelihood Award plus connu sous le nom de prix Nobel « alternatif ». Ce prix récompense les personnes qui œuvrent à la mise en place de solutions pratiques afin de faire face aux grands défis qui menacent la planète.

Voir les images dans l’appli et economisez jusqu’à 80% de data

Les bonnes nouvelles ne venant jamais seules, le septuagénaire Yacouba Sawadogo est désormais titulaire d’un passeport diplomatique burkinabè. Ce document lui a été remis ce jeudi 6 août 2020 au ministère des affaires étrangères. Dans son allocution, Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso indiquait  » Vous êtes un symbole pour le Burkina et il vous fallait une remise symbolique ».

Surnommé «l’homme qui arrête le désert», Yacouba Sawadogo fait la fierté du continent et ne cesse d’enseigner la désormais célèbre technique du zaï aux jeunes générations.

Bathy N’GORAN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.