Tunisie : polémique autour de la détention d’un étudiant sénégalais

Serigne Mor Mbodji est un étudiant sénégalais établi en Tunisie. Boursier de l’Etat du Sénégal, il a fini son cursus et empoché son diplôme d’ingénieur. Jeudi dernier, il devait prendre un vol de Tunisair pour Dakar. Il a été arrêté à l’aéroport de Tunis pour outrage présumé à agent. Il doit être jugé ce mardi.

Le détail intriguant de l’affaire, c’est que Serigne Mor Mbodji a été détenu en secret pendant trois jours. D’après Libération, qui donne l’information, ni les membres de sa famille ni l’ambassade du Sénégal à Tunis encore moins ses camarades n’ont été informés.

«Serigne Mor Mbodji n’ayant pas atterri à Dakar, sa famille a commencé à s’inquiéter et a contacté l’association des étudiants sénégalais en Tunisie ainsi que l’ambassade du Sénégal», confient au journal des camarades de l’étudiant arrêté.

Ces derniers ont alors entamé les recherches. Ils racontent : «Une fois à l’aéroport de Tunis pour vérifier ce qui s’était passé, diverses versions ont été données. Nous avons commencé à faire des posts de disparition sur les réseaux sociaux depuis vendredi dernier et à le chercher partout. C’est seulement dimanche, avec l’aide de l’ambassade, qu’on a su qu’il était détenu par la police depuis lors. Ils l’ont arrêté pendant trois jours sans avertir ni sa famille ni la communauté sénégalaise. Nous ne savons pas dans quel état ni dans quelle condition de détention il se trouve présentement.»

Les camarades de Serigne Mor Mbodji rapportent qu’on leur a dit que ce dernier a agressé un policier. Une version dont ils disent douter puisque «connaissant la personnalité» du mis en cause. «Nous n’avons jamais vu une personne aussi calme et posée», clament-ils en chœur, non sans interpeller le ministère sénégalais des Affaires étrangères et l’ambassade du Sénégal à Tunis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Discours à l’ONU : Macky Sall ouvre ce mardi le bal des chefs d’Etat africain
Next post L’Assemblée générale de l’ONU démarre avec plusieurs crises mondiales au menu