Touba : Cheikh Abdou Lahat Mbacké prié de choisir entre Benno et l’organisation du Magal

Sokhna Maï Djamil Mbacké est formelle : occuper une fonction officielle dans l’organisation du Magal de Touba et afficher sa couleur politique sont deux postures incompatibles. Sans la nommer, la petite-fille de Serigne Touba vise Cheikh Abdou Lahat Mbacké.

Ce dernier est, en effet, membre de Benno Bokk Yakaar, élu sous cette bannière aux dernières Législatives, et en même temps responsable de la communication au sein de la commission d’organisation du Magal de Touba.

Sokhna Maï Djamil Mbacké laisse entendre qu’on est ainsi face à un risque de conflit d’intérêt manifeste. «Toutes les personnalités qui prônent publiquement une appartenance formelle à une entité politique déterminée ne doivent en aucun cas occuper des positions de responsabilité dans les instances d’organisation des grands événements religieux, notamment celle consacrée au Grand Magal de Touba», tranche-t-elle dans une publication sur Facebook, reprise par Les Echos.

Elle ajoute : «Ces instances et organisations doivent être soutenues par une objectivité et une neutralité limitant toute forme d’exclusion et symbolisant l’orthodoxie mouride dans ses sens les plus authentiques. (Leurs) dirigeants doivent pouvoir librement entretenir des relations cordiales de travail et d’échanges avec l’ensemble des acteurs de notre pays, dont ceux politiques, quels que soient leurs bords d’appartenance.»

D’après Les Echos, la publication a suscité un torrent de commentaires. Les uns appuyant la position de Sokhna Maï Djamil Mbacké et les autres la critiquant. Ces derniers estiment d’ailleurs qu’en faisant cette sortie, Sokhna Maï Djamil Mbacké conteste un choix du khalife des mourides, Serigne Mountakha Mbacké.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Huit mois sans Premier ministre : Abdoul Mbaye affiche son étonnement
Next post Du gaz de TotalEnergies accusé de servir aux avions de guerre russes