Tiani accuse Talon de le pousser à la faute pour permettre à ses « commanditaires » de stopper la marche du Niger vers la souveraineté

Hier samedi 08 juin 2024, la junte nigérienne s’est fendue d’un communiqué pour dénoncer la violation par le Bénin des « accords relatifs à  l’exploitation du pétrole nigérien via le pipeline de Sèmè-Podji.

 
Dans le document, les militaires au pouvoir à Niamey affirment que  le président béninois Patrice Talon est « manipulé » par les puissances étrangères. 
 
« Sous l’instigation des puissances étrangères,  le Président Patrice Talon multiplie les provocations… »
 
« Comme vous pouvez le constater aisément, sous l’instigation des puissances étrangères,  le Président Patrice Talon multiplie les provocations dans la droite ligne de ses agissements hostiles à l’encontre de notre pays, le Niger…Les chantages, les manœuvres dilatoires et tout récemment le kidnapping suivi de prise d’otage, ne sont en réalité que des pièges usités que le président Patrice Talon utilise aujourd’hui pour pousser le Niger à la faute et donner ainsi un prétexte à ses commanditaires pour stopper la conquête de la souveraineté et de l’indépendance du Niger, et au-delà des pays membres de l’Alliance des Etats du Sahel », accuse le Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP).
 
Rappelons que le Niger reproche au Bénin d’abriter des forces françaises sur des bases construites, le long de la frontière commune.
 
Les agresseurs viennent du Bénin selon Niamey
Sur ces installations, des terroristes seraient  « formés et équipés par les puissances étrangères » pour  mener des « raids meurtriers contre nos forces de défense et de sécurité et nos populations civiles », assure la junte nigérienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Linguère : Le Secrétaire d’État, Alpha Bâ, appelle les éleveurs à s’acquitter d’une dette de 600 millions F CFA
Next post Mauritanie-Sénégal: Les Lions mènent à la pause à Nouakchott