Thiès-Est : La municipalité engage le renouveau de l’éducation et de la santé

Premier acte de grande envergure pour la commune de Thiès-Est, après six mois de gestion. Maitre Ousmane Diagne, le nouveau maire, et son équipe ont réceptionné plusieurs infrastructures et démarré des chantiers.  Salles de classe, réfection de postes de santé et de logements pour le personnel de santé. De Hersent en passant par Fahu et Aynina Fall,  une journée riche au bénéfice des administrés de la commune de Thiès-Est. Une commune où la tâche est immense et les défis nombreux. 
«Nous avons hérité d’une commune où tout est priorité : le  cadre de vie, la santé, l’éducation. La liste est loin d’être exhaustive.  Néanmoins, nous avons identifié deux secteurs extra-prioritaires : l’éducation et la santé. Dès notre installation, nous avons initié  la construction d’un poste de santé à la cité Keur Khadim d’un coût de 79 millions 319 mille F Cfa, la construction du poste de santé pour 72 millions F Cfa. Nous avions réceptionné deux salles de classe à l’école Abdel Boubacar Ndiaye, deux salles de classe à l’école Lamane Ngomack Faye, deux salles de classe à l’école primaire de Fahu et nous allons réceptionner prochainement deux salles de classe à l’école Aynina Fall. Les carreleurs sont en train de s’atteler aux derniers détails.  Dans dix jours, elles seront réceptionnées. Et pour toutes ces salles de classe, les procédures d’acquisition du mobilier ont été déjà lancées. La commune de Thiès-Est fera tout son possible pour satisfaire le besoin des populations», rassure Me Ousmane Diagne.
 
Le greffier en chef du tribunal d’instance de Tivaouane estime que le nombre croissant d’élèves milite en faveur de la réalisation de ces infrastructures scolaires. « Le nombre d’élèves pléthoriques dans les salles de classe a fait que le besoin se fait sentir. Il s’agissait d’une doléance des parents d’élèves. La solution qui a été identifiée, c’est, dans les années à venir, d’essayer de construire en hauteur. Nous avons une commune qui manque cruellement d’espace pour construire. Il arrive même que nous bénéficiions d’un projet de construction d’un établissement scolaire, mais que nous ne disposions pas d’espace pour pouvoir construire. Vous avez vu l’école Aynina Fall qui dans un état de délabrement avancé. Nous en sommes conscients. Les doléances, c’est le manque de gardien, le nombre d’élèves pléthoriques dans les salles de classe, les salles de classe en état de délabrement avancé. Tout sera un mauvais souvenir», promet le maire.
Bientôt un nouveau collège à Hersent ? 
Un collège pour soulager la population de Hersent. L’autorisation de construire retarde le démarrage  des travaux. «Pour le collège de Hersent,  nous avons bénéficié d’un financement de l’Agence française de développement, comme le quartier Médina Fall à bénéficier d’un lycée. Pour Hersent, l’équipe municipale sortante avait déjà voté une délibération pour construire un CEM sur un espace mitoyen à la case des tout-petits qui jouxte le champ de courses. Malheureusement, le préfet, pour délivrer l’autorisation de construire, nous a fait comprendre qu’il fallait avoir une autorisation expresse du ministre des Sports, parce que le champ de courses dépend de son département. Nous courrons derrière cette autorisation qui tarde à être délivrée», regrette le maire de Thiès-Est. 
Le président m’avait promis… 
«J’ai rencontré le ministre des Sports qui m’avait promis de faire le déplacement sur le terrain pour voir la faisabilité. Malheureusement, depuis lors, on attend. Nous avons même rencontré le président de la République dans ce cadre et il avait promis de donner des instructions fermes au ministère des Sports pour que l’autorisation puisse être délivrée. A ce jour, l’autorisation n’est pas encore délivrée. Aujourd’hui même, j’ai envoyé un message au ministre Matar Ba pour le  lui rappeler. Nous avons plus de 700 élèves, deux salles de classe à la case des tout-petits. Non seulement ils font écran aux enfants à qui appartient la case des tout-petits, mais les élèves sont aussi à l’étroit, alors que le financement est déjà là. D’ailleurs, notre bienfaiteur menace de délocaliser la construction, si nous n’arrivons pas à identifier où aménager ce site. Nous lançons un appel aux autorités étatiques à faire des efforts», conclut-il. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Coupe du monde : E-media annonce une conférence de presse
Next post Russie: Poutine signe un décret pour agrandir l’armée