Tchad: tirs sporadiques à N’Djamena autour du QG d’un parti d’opposition

Des tirs sporadiques d’armes automatiques retentissaient mercredi après-midi à N’Djamena aux abords du QG d’un parti de l’opposition assiégé par l’armée, ont rapporté deux correspondants de l’AFP dans la capitale tchadienne.
 
Joint par téléphone par l’AFP, sous couvert de l’anonymat, un responsable du Parti socialiste sans frontière (PSF), mouvement accusé par le gouvernement d’avoir tenté d’assassiner mi-février le président de la Cour suprême, a fait état tirs de fusils kalachnikov et de grenades lacrymogènes. Selon deux correspondants de l’AFP, le staccato d’armes automatiques a provoqué un mouvement de foule dans le centre-ville de N’Djamena.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Pétrole et gaz: Un des cinq défis majeurs pour l’avenir économique du Sénégal post-Macky Sall
Next post Guy Marius Sagna :  » Je crois que Ousmane Sonko n’a pas besoin d’une loi d’amnistie »