« Qu’ils se taisent » : L’injonction d’Adji Mbergane Kanouté aux collaborateurs de Macky Sall devenus ses pourfendeurs

Récemment, un collectif de familles de victimes du régime de l’ancien chef de l’État avait exigé l’émission d’un mandat d’arrêt international contre Macky Sall.
 
Pour  la députée de Benno Bokk Yaakaar; Adji Mbergane Kanouté, quand « d’anciens compagnons du président Macky Sall deviennent ses pourfendeurs jusqu’à demander son arrestation, il y a de quoi avoir peur. D’ailleurs, cela doit pousser les nouvelles autorités à réfléchir ».
 
« Dans la vie, il faut savoir rester digne en toute circonstance et la reconnaissance est une vertu. Dénigrer parce que tout simplement il n’est plus au pouvoir ni dans le pouvoir, dénigrer parce qu’il n’y a plus les décrets du mercredi, dénigrer pour se faire accepter. Pour ces différents scénarii, dénigrer doit donner lieu au rejet systématique. Les nouvelles autorités doivent se méfier de ces personnages ingrats et sans reconnaissance aucune », prévient Adji Mbergane Kanouté.
 
Elle ne manque pas de remercier Macky Sall qui aujourd’hui est établi au Maroc en qualité d’envoyé spécial et président du Comité de suivi du Pacte de Paris pour la planète et les peuples (4P).
 
« Merci au président Macky Sall de nous avoir fait passer du rêve, nourrir de l’espoir à la réalité. Avec vous, Suniou BRT sillonne allègrement les artères de Dakar et de la banlieue. Avec vous, le TER soulage les Sénégalais. Avec vous, l’équité territoriale est devenue une réalité. Vous avez laissé un Sénégal réconcilié là où les oiseaux de mauvais augure préconisaient le chaos. À défaut de vous dire Dieuredieuf, qu’ils se taisent », tance l’honorable députée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Euro-2024: la fête continue pour l’Allemagne, qualifiée pour les 8es
Next post Affrontements à Médina Gounass : La Guinée-Bissau ferme partiellement sa frontière avec le Sénégal