Procès Sonko à Ziguinchor: L’Union des Magistrats recadre l’Agent judiciaire de l’Etat

L’agent judiciaire de l’Etat s’est fendu d’un communiqué protestant contre les conditions de déroulement du procès de Ousmane Sonko à Ziguinchor.
Il s’en est notamment pris au juge Sabassy Faye qui, “n’a cessé tout au long de ladite audience de multiplier les violations de la loi, allant jusqu’à ignorer sa récusation formulée vivement par les représentants de l’Etat”, a-t-il fulminé dans un communiqué.
 
Une sortie que l’Union nationale des Magistrats du Sénégal (UMS) dit avoir  appris avec stupéfaction. « Le communiqué émanant de l’Agent judiciaire de l’État suite à la décision rendue par le Président du Tribunal d’instance de Ziguinchor relative à la radiation d’un homme politique des listes électorales est à condamner », réagit l’UMS un communiqué transmis à Seneweb et signé par le bureau.

L’UMS « condamne vigoureusement les attaques contenues dans ledit communiqué et visant un juge qui a rendu une décision dans le sens qu’il croit conforme à la loi ». 
 
Les magistrats  rappellent  que le seul débat judiciaire valable est celui qui se tient au prétoire et non par voie de presse : « Si une partie à une procédure judiciaire, quel que soit son statut, estime ses intérêts lésés, il lui est loisible d’exercer les voies de recours prévues par la loi et laisser la juridiction compétente statuer ». 
 
Ils invitent par la même occasion à bannir toute action attentatoire à l’indépendance de la justice et à l’honneur des acteurs qui l’incarnent.
 
Et d’appeler les parties de tous bords à se plier à ces principes et à faire preuve de courtoisie et de délicatesse dans le traitement des affaires judiciaires.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Attaque du bus à Yarakh : une nouvelle arrestation, un autre suspect localisé au Nicaragua
Next post Pastef – Taxawu Senegal : le divorce acté aujourd’hui ?