Pr Mary Teuw Niane décline son programme de relance de l’économique pour le département de Mbour

Le leader du parti Mouvement de transformation nationale a séjourné durant 48 heures dans le département de Mbour. Il a dressé un bilan sans complaisance du secteur économique. 
 
Ses propos ont été  axés sur l’économie de la ville, notamment le tourisme et la pêche. Mbour étant une ville, un département à la fois touristique et halieutique, Pr Mary Teuw Niane promet, une fois élu à la tête de ce pays, de définir des politiques de réforme de ses différents secteurs.

 
Après sa visite aux villages artisanaux de Saly et Mbour, il a appréhendé les défis  de l’artisanat est « une question critique ».
 
Convaincu que les ressources de cette ville sont bradées, il soutient : « le gouvernement donne des licences pour aller acheter de l’or à Dubaï, en Turquie ou au Maroc où même acheter des bijoux qu’ils viennent vendre au Sénégal. Ce qui est un frein pour le bijoutier sénégalais qui n’arrive pas à avoir de l’or malgré le fait que le Sénégal soit un producteur d’or. Nous ferons en sorte que l’or produit au Sénégal soit entièrement traité au Sénégal « . 
 
Concernant, la formation professionnelle, le Pr Niane assure que c’est une question clé de son programme dans la transformation de l’économie sénégalaise et dans la volonté de mettre fin au chômage des jeunes et des femmes dans ce pays. 
 
 » Dans notre proposition de réformes de refondation du système éducatif, nous avons prévu qu’à partir de la 6ème, qu’il y ait deux types de collèges. Le collège d’enseignement moyen général avec nécessairement une formation à un métier et ensuite le collège polyvalent de formation professionnelle et technique qui va offrir le Cap, le Bep, le Bt et qui va conduire aux universités technologiques nationales », dit-il. 
 
Il a aussi dénoncé la désuétude dans laquelle se trouve le département. Pr Mary Teuw Niane ambitionne de redynamiser le tourisme. 
 
 » Il est essentiel que nous insufflions une nouvelle dynamique à l’agriculture, l’élevage et à la pêche. Il faut faire en sorte que le coût du tourisme au Sénégal soit plus réduit que le coût au Maroc ou dans beaucoup d’autres pays parce que le touriste qui vient au Sénégal, il lui reste peu d’argent pour aller acheter ailleurs. Nous avons été au marché des laobés, ils se plaignent de ne plus recevoir les touristes. Le coût de l’hôtel et de la nourriture sont élevés, il nous faut réformer tout cela. Le département de Mbour est le reflet du Sénégal toutes les ethnies « , dit-il. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Émigration irrégulière : Deux pirogues transportant 167 candidats arraisonnées
Next post Niger, Retrait du pouvoir, Ousmane Sonko, Candidature au poste de chef de l’ONU : Macky Sall brise le silence (RFI-France 24)