Parrainage : Sonko joue sa dernière carte

Celui-ci assure que l’opposant dispose d’une carte à jouer après le rejet de la Cour suprême de sa requête suite au refus de la Direction générale des élections (Dge) de fournir les fiches de parrainage à son mandataire.

Tout dépend maintenant de la décision du Tribunal d’instance de Ziguinchor saisi par Me Ciré Clédor LY et Cie d’un recours le 4 octobre dernier pour l’annulation de la mesure de radiation de leur client des listes électorales. Cette juridiction dispose de dix jours pour se prononcer.

La défense de Sonko reste optimiste. « Nous avons la conviction que cette procédure va prospérer parce que les moyens que nous avons développés dans la forme sont trés costauds tout comme ceux évoqués au fond », a dit Me Djibo Diagne, repris par Source A.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post L’attaque du Hamas plombe le rapprochement israélo-saoudien
Next post Israël-Gaza: l’impact du conflit dans le monde