Paris en ligne : un homme d’affaires réclame 400 millions F CFA au DG de 1X BET

Le patron de la société de paris en ligne fait l’objet de graves accusations de détournements de fonds et de connexions suspectes avec la Russie. Explications.

Dans près d’une cinquantaine de documents (audio, contrats, relevé de décaissements, captures d’écran, convocations…) parvenus à Seneweb et dont l’authenticité de la plupart est en train d’être vérifiée, une source ayant requis l’anonymat fait de graves révélations sur le directeur général de 1XBET Sénégal, Mouhamad Dieng. En attendant de revenir en détail sur ce dossier, après avoir recueilli les réactions des parties concernées, nous sommes en mesure de confirmer que le patron de la société de paris en ligne fait l’objet d’une plainte, pour abus de confiance, déposée en juillet 2023 au niveau de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane.

Le plaignant se nomme Abdoulaye Loum. Il est le directeur général de Creative Agency. En 2022, cette entreprise est chargée par 1XBET de mettre en place 45 boutiques (Betshops) à travers le Sénégal. «Les points 1XBET doivent se situer dans une zone commerciale et disposer de toutes les commodités requises pour mettre les parieurs dans des conditions optimales pour effectuer leurs jeux. L’entrepreneur s’engage à respecter toutes les conditions posées par le comité de validation des points de jeux de la Lonase», précise-t-on dans le contrat que nous avons consulté.

Un an, dix-sept points livrés
En contrepartie de ses prestations, Creative Agency devait, selon l’accord, toucher 675 millions de francs CFA. Les décaissements devant être effectués par tranche de 15 millions de francs CFA pour chaque «point réalisé et livré au maître d’ouvrage». «Ce prix comprend la main d’œuvre, les matériaux ainsi que toutes autres charges liées à l’installation des différents locaux, excepté les factures d’eau, d’électricité et d’internet», complète le protocole qui porte les signatures de Abdoulaye Loum et Mouhamad Dieng.

D’après nos informations, entre janvier 2022, date de signature du contrat, et janvier 2023, dix-sept Betshops ont été installées à Ouakam, Thiès (2), Saint-Louis, Khombole, Louga, Mbao, Ziguinchor (3 points), Mbour (3), Keur Massar (2), aux Parcelles Assainies et à la Médina.

Ensuite, plus rien. Nos sources rapportent que deux boutiques (Golf et Tambacounda) n’ont pas été achevées, faute de budget, et quatre (Mamelles, Tivaouane, Sacré-Cœur et Liberté 6) ont été livrées puis désinstallées à la demande des bailleurs desdits locaux, qui ne voulaient pas chez eux de jeux de hasard. «De janvier 2023 à mars 2023, aucun magasin n’a été remis pour exécution, relève un de nos informateurs. Il faut comprendre que 1XBET doit mettre à notre disposition les magasins pour que l’on puisse faire les installations.»

Si le projet d’implantation des 45 Betshops a connu un coup d’arrêt c’est parce que l’entrepreneur, Abdoulaye Loum, était confronté à des soucis de trésorerie qu’il impute à Mouhamad Dieng, selon nos informations. «Il se trouve que M. Dieng, directeur général de 1XBET demande souvent des décaissements, sur le budget du projet, dont l’utilisation est inconnue», souffle une source anonyme.

499 millions F CFA vers une destination inconnue
Cette dernière précise que les décaissements en question, tous effectués pour le compte du patron de la société de paris en ligne, ont été remis à Mouhamad Dieng lui-même (175 millions et 7 millions F CFA), au frère de ce dernier, Cheikh Dieng (123 millions 750 mille F CFA), à son chauffeur, «Pape» (44 millions), ainsi qu’au frère du patron de Creative Agency, un certain I. Loum (150 millions). Ce qui fait un total de 499 millions 750 mille francs CFA.

Au mois d’octobre, nous dit-on, après sept mois d’inactivité, le directeur général de Creative Agency suspend officiellement le projet de construction des points 1XBET. Abdoulaye Loum a pris cette décision après avoir demandé à Mouhamed Dieng, en vain, de décaisser 30 millions de francs CFA pour son compte afin de lui permettre de poursuivre le projet.

S’ensuit une bataille judiciaire qui a conduit à l’arrestation puis au placement sous mandat de dépôt de Loum, à la suite d’une plainte du patron de la société de paris en ligne au niveau de la Section de recherches de Colobane. Dieng reprochant à son partenaire d’avoir manqué à nombre de ses obligations contractuelles.

D’après nos informations, le patron de Creative Agency, du fond de sa cellule, jure être la victime dans cette affaire et il espère que sa plainte au niveau de la Section de recherches sera instruite. Toutefois, nous avons appris que ce dossier est de loin plus complexe qu’un simple contentieux passager entre deux partenaires en business. «Il s’agit d’une affaire de détournement de fonds, mais aussi d’enrichissement illicite, de connexions suspectes avec des hommes d’affaires russes et même de fraude fiscale», avance un de nos informateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Premier League : Klopp donne le nom du joueur qu’il « déteste » le plus en Angleterre
Next post Iran : Le président Raïssi et le ministre des Affaires Étrangères sont morts