Nouveau Gouvernement : Les Koldois apprécient

Les populations de Kolda se sont prononcées sur le nouveau gouvernement dirigé par le Premier ministre Amadou Bâ. Ces populations ont pour la plupart apprécié la nomination du professeur Moussa Baldé comme ministre de l’Enseignement supérieur. Un espoir pour Kolda qui rêve toujours de voir le centre universitaire délocalisé, de l’université Assane Seck de Ziguinchor, à Kolda. Ce chantier démarré depuis prés de dix ans aujourd’hui, peine à être achevé.

Les travaux de construction de cette université ont connu plusieurs arrêts, mettant les populations dans la désolation et le désespoir. Moussa Baldé nommé ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, une bouffée d’oxygène pour le Fouladou de voir une université ouvrir ses portes à Kolda au grand bonheur des enfants et de leurs parents. Certains Koldois apprécient aussi positivement la nomination de Amadou Ba au poste de Premier ministre. Un économiste qu’ils jugent apte à juguler la crise économique avec la cherté des prix. Côté désespoir, le Fouladou ne comprend pas la non reconduction de Matar Ba au poste de ministre des Sports. Des sportifs de Kolda en particulier du football se disent déçus de ce changement et affirment haut et fort que le président Macky a échoué dans ce choix porté sur Yankhoba Diatara.

Autre point de désespoir, c’est le fait que « la région de Kolda continue à rouler dans ce régime avec un seul ministre. Avec des résultats obtenus à chaque élection en faveur du pouvoir, on méritait d’avoir au moins deux ministres pour ancrer davantage les populations dans le camp présidentiel », a déclaré Ibrahima Diallo, militant de l’APR. Ajoutant que tous les trois départements ont toujours gagné pour Bby.  » Donc, on comprend mal que certains aient plus de deux ministres alors que nous, région entière, on a toujours un seul ministre », se désole notre interlocuteur qui invite le président Macky Sall à octroyer plus de postes de DG, de PCA et autres à cette région de Kolda.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Chefs d’État, cornemuses et cavalerie… le programme des funérailles de la reine Elizabeth II
Next post Thierno Diop sur les perspectives politiques de Mimi Touré