Niger: 6 soldats et 31 terroristes tués dans des combats près du Burkina

Six soldats et 31 « terroristes » ont été tués dans des combats dimanche et lundi dans la zone de Téra, dans l’ouest du Niger près du Burkina Faso, a indiqué mardi le ministère nigérien de la Défense.
 
« Du dimanche 15 au lundi 16 octobre 2023, les Forces de défense et de sécurité (FDS) de l’opération Niya en mission de ratissage ont eu une série d’accrochages avec des éléments terroristes dans la zone de Lemdou à 50 km au nord-ouest de Téra », explique le ministère dans un communiqué transmis à l’AFP.

 
« Six soldats sont décédés » et dix-huit autres, blessés, ont été évacués à Niamey, précise le régime militaire arrivé au pouvoir par un coup d’Etat fin juillet.
 
Les soldats nigériens « ont réagi avec bravoure » en « mettant l’ennemi en déroute » et en tuant « 31 terroristes », assure-t-il, un bilan qui ne pouvait être confirmé de source indépendante.
 
Les combats ont eu lieu dans la région de Tillabéri (ouest), en pleine zone dite des « trois frontières » entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali, devenue un repaire pour les jihadistes sahéliens affiliés à Al-Qaïda et à l’EIGS.
 
Ces dernières semaines, plusieurs attaques ont endeuillé le Niger dans cette zone, déstabilisée par les jihadistes depuis plusieurs années.
 
Le bilan le plus lourd a été enregistré début octobre avec 29 soldats tués dans une « attaque complexe » de présumés jihadistes au nord-ouest de Tabatol, une localité près du Mali.
 
Fin septembre, seize soldats ont été tués dans une autre attaque dans la localité de Kandadji et mi-août, au moins 17 militaires sont morts près de la frontière avec le Burkina.
 
Le Niger est gouverné depuis le 26 juillet par un régime militaire arrivé au pouvoir par un coup d’Etat qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum.
 
AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Anthropologie des épidémies émergentes : Comment anticiper sur les effets péjoratifs sociosanitaires
Next post Aziz Ndiaye – Aicha : Miss Ndiaye au bord du divorce