Ministère des Sports : parfum de gros scandale financier

Rebondissement dans l’affaire concernant la gestion des fonds alloués au ministère des Sports dans le cadre du Programme de résilience économique et sociale (Pres) ou fonds force Covid-19. Selon Libération, les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (Dic) ont conclu a des faits de détournements de deniers publics, de complicité de ce chef mais aussi de faux et usage de faux en écritures publiques authentiques.

Mis en cause, le Directeur de l’administration générale et de l’équipement (Dage) du ministère des Sports, Mamadou Ngom Niang, a été auditionné par les limiers, rappelle le journal. Celui-ci, dévoilant le procès-verbal de synthèse transmis au parquet, renseigne que ce dernier a confectionné de fausses décharges dont les montants ont été aussi remis en cause par les présumés bénéficiaires notamment Ibrahima Dione alias Gris Bordeaux. Ce dernier, soutient la source, a confirmé avoir reçu 10 millions et non 15 millions annoncés par le Dage.

Ce dernier a aussi commis une faute lourde en matière de procédures comptables en versant à la date du 12 mars 2021 la somme de 100 millions de francs CFA en espèces à l’ancien président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (Lsfp), Saër Seck. Ce dernier a révélé que le Dage ne lui avait pas remis de décharge au moment de la remise des fonds.

Le mis en cause aurait reconnu, lors de son audition, avoir fabriqué la décharge pour se justifier auprès de la Cour des comptes. Il a fait le même aveu concernant Gris Bordeau, affirme Libération. Qui relève que dans le cadre de l’enquête sur les 205 millions que le Dage prétend lui avoir remis, le président de la Fédération sénégalaise de basket-ball (Fsbb), Me Babacar Ndiaye, est resté injoignable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Niger: Macron annonce le prochain retour en France de l’ambassadeur et des militaires français
Next post Enfant tué à Guédiawaye : les terribles révélations de l’enquête