Mbour : ils volent le 4X4 du Turc, renversent un minicar et foncent sur les gendarmes

 

Cinq agresseurs qui se sont connus en prison, sont près de retrouver l’univers carcéral. Ils ont été arrêtés par la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saly Portudal au bout d’une course folle au cours de laquelle ils ont semé la peur et la désolation sur leur passage.

Vendredi dernier, vers 9 heures, en plein embouteillage à Mbour, un Turc bondit de sa voiture pour aller s’enquérir de l’état de santé d’un homme qui venait de s’affaler au sol pour avoir été, manifestement, heurté par son rétroviseur. La scène se déroule à hauteur de la station d’essence du Rond-Point de Malicounda, sur l’axe Saly Portudal-Dakar.

Avant que le Turc réalise qu’il venait de tomber dans un piège, quatre individus armés de couteaux surgissent et se ruent sur lui. Les assaillants lui plantent à plusieurs reprises leurs armes blanches avant de s’emparer de sa voiture et de s’enfuir. Ils seront rejoints par le cinquième élément de la bande, celui qui a fait semblant d’avoir été blessé par le Turc.

D’après L’Observateur, qui révèle cette affaire dans son édition de ce mercredi, ce dernier est le chef du gang. Il se nomme M. S et est un multirécidiviste. Lui et ses complices, après leur forfait, prennent la route de Touba. Leur objectif, selon L’Observateur, c’était de vendre la voiture dans la Cité religieuse.

Les membres du gang roulent à tombeau ouvert. À hauteur de Ndoulo, dans la région de Diourbel, ils heurtent violemment un minicar qui se renverse. Ils poursuivent leur route sans se retourner. Des passagers du minicar alertent les gendarmes postés plusloin.

Au niveau du point de contrôle, les gendarmes demandent aux assaillants de s’arrêter. Ces derniers refusent d’obtempérer et foncent sur eux. Les pandores réussissent à faire déraper leur voiture et à la stopper.

M. S et sa bande sont arrêtés et conduits à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Saly Portudal. Le Turc avait déjà déposé une plainte.

Les membres du gang ont été déférés au parquet et poursuivis pour association de malfaiteurs, vol en réunion avec usage d’armes et délit de fuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Couple Mimi-Macky : Acte III, chronique d’une (ultime) implosion
Next post Naboudashisation des esprits, bal des faux culs : bagatelles autour d’une rentrée parlementaire (Par Adama NDIAYE)