Maroc : la mésaventure de Me Ngagne Demba Touré

Recherché par la justice dans le cadre de l’enquête sur les manifestations ayant suivi l’arrestation de Ousmane Sonko, Me Ngagne Demba Touré semble établi au Maroc. Mais en plus de l’exil, le coordonnateur national des Jeunesses patriotiques risque de se retrouver sans passeport.

Celui qu’il détient en ce moment expire samedi prochain et il ne peut pas le renouveler. Ses démarches en ce sens au niveau des services consulaires du Sénégal dans le Royaume chérifien se sont soldées par un échec.

C’est l’intéressé qui annonce la nouvelle sur Facebook. «Après l’accomplissement des formalités d’enregistrement et d’enrôlement, à l’heure de retrait les services consulaires m’ont appris que le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome, leur a donné l’instruction ferme de me refuser mon passeport», a posté le greffier, repris par Source A.

Selon Me Ngagne Demba Touré, le refus à sa demande imputé au ministre de l’Intérieur ne lui a pas été formellement signifié. «Sans acte administratif me le notifiant, le gouvernement du Sénégal me refuse un document (titre de voyage) auquel j’ai droit comme tous les Sénégalais», a-t-il dénoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Biden assure Israël de son appui sans réserve face au « mal à l’état pur »
Next post Un nouveau séisme, de magnitude 6,3, frappe l’ouest de l’Afghanistan