Manifestant tué aux Parcelles-Assainies : «Les brutalités policières et l’usage disproportionné de la force publique doivent cesser»

Manifestant tué aux Parcelles-Assainies : «Les brutalités policières et l’usage disproportionné de la force publique doivent cesser»

Spread the love
Les images insoutenables de la mort, ce matin, d’un jeune manifestant froidement abattu par un agent de la police, aux Parcelles-Assainies, ne cessent d’émouvoir. L’ex-maire de Dakar a réagi à cette «brutalité policière» qui a coûté la vie à plus d’une dizaine de jeunes Sénégalais, depuis mercredi dernier.
«Je suis meurtri par les images du jeune homme qui a perdu la vie ce matin, aux Parcelles-Assainies, le drapeau national à la main. Les brutalités policières et l’usage disproportionné de la force publique doivent cesser», martèle Khalifa Sall.
Par ailleurs, l’ancien maire de la capitale sénégalaise s’est réjoui «qu’Ousmane Sonko soit rentré chez lui, sain et sauf». 
 
«Le combat continue pour exiger la libération immédiate et sans condition de tous les prisonniers politiques ! La lutte continue pour le rétablissement des principes fondamentaux d’une République : un renoncement clair au troisième mandat, des élections libres et transparentes, une justice indépendante et le respect de toutes nos libertés fondamentales», lance-t-il. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.