L’Union africaine exige la «libération immédiate» du président Keita arrêté par l’armée au Mali

L’Union africaine exige la «libération immédiate» du président Keita arrêté par l’armée au Mali

Spread the love

Le président en exercice de l’Union africaine (UA), le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, a condamné mercredi le «changement inconstitutionnel» de régime au Mali et exigé la «libération immédiate» du président Ibrahim Boubacar Keïta arrêté la veille par l’armée. Dans un communiqué publié par la présidence sud-africaine, M. Ramaphosa a «condamné le changement inconstitutionnel de gouvernement au Mali» et «exigé la libération immédiate du président, du Premier ministre et des autres ministres», appelant l’armée à «rentrer dans les casernes».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.