Les pays arabes divisés face à l’accord entre Israël et les Émirats arabes unis

Les pays arabes divisés face à l’accord entre Israël et les Émirats arabes unis

La normalisation des relations entre les Émirats arabes unis et Israël est une première entre une monarchie arabe du Golfe et l’État hébreu. Ce tournant, parrainé par les États-Unis, est considéré comme une « trahison » par l’Autorité palestinienne et il divise les pays de la région.

Il y a les pays qui applaudissent comme l’Égypte elle-même en paix avec Israël et très proche des Émirats arabes unis. Elle salue cette annonce qui selon le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi est porteuse de « prospérité et de stabilité » pour la région.

La réaction de la Jordanie est beaucoup plus prudente, d’autres pays arabe ayant signé un accord de paix avec Israël. Le royaume hachémite appelle l’État hébreu à mettre fin à « son entreprise illégale » d’occupation de territoires, et à « ses violations des droits des Palestiniens ».

Des réactions également de la part de monarchies du Golfe, voisines des Émirats arabes unis. Bahreïn salue une « étape historique ». Le Sultanat d’Oman affiche son soutien, et silence pour l’instant de la puissante Arabie Saoudite.

Une « stupidité stratégique » pour l’Iran

Et puis il y a les réactions hostiles, l’Iran fustige une « stupidité stratégique » et estime que ce rapprochement Émirats/Israël ne fera que renforcer ce que Téhéran appelle « l‘axe de la résistance » dans la région.

L’accord entre Israël et les Émirats est comme un poignard dans le dos des pays de la région, a même affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères. Si les relations entre l’Iran et les monarchies du Golfe s’étaient détériorées avec la guerre au Yémen, ces derniers mois, l’Iran et les Émirats ont toutefois entamé un léger rapprochement diplomatique, explique notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi. Cet accord entre les Émirats et Israël va indéniablement porter un coup dur aux relations entre les deux pays.

La Turquie enfin parle de « comportement hypocrite » et assure que « l’histoire ne pardonnera jamais » cette normalisation. Le président turc envisage de suspendre ses relations déjà tendues avec les Émirats arabes unis.

De son côté, la France s’est félicitée de l’accord de normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis et se félicite aussi de la « décision prise dans ce cadre » par l’État hébreu de « suspendre l’annexion de territoires palestiniens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.