Le secteur du tourisme mondial doit continuer à lutter contre la pollution par les plastiques pendant et après la pandémie affirment de nouv…

Le secteur du tourisme mondial doit continuer à lutter contre la pollution par les plastiques pendant et après la pandémie affirment de nouv…

Spread the love
  • Empêcher la propagation de la COVID-19 dans un secteur touristique en reprise ne signifie pas un retour aux produits en plastique à usage unique.
  • L’Initiative mondiale sur les plastiques dans le tourisme publie des recommandations clés pour le secteur du tourisme afin de continuer à lutter contre la pollution par les plastiques, tout en préservant la santé et l’hygiène publiques face à la pandémie.
  • Des entreprises touristiques telles que le groupe Accor, Le Club Med, Iberostar Group et les principales associations d’entreprises touristiques annoncent leur engagement à lutter contre la pollution plastique dans le tourisme.

La pandémie en cours a durement frappé le secteur du tourisme, mettant en péril plus de 100 millions d’emplois. Aujourd’hui, alors que les pays commencent à se redresser et que le tourisme redémarre dans un nombre croissant de destinations, l’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme, dirigée par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) en collaboration avec la La Fondation Ellen MacArthur, a fourni un plan d’action aux parties prenantes des secteurs public et privé pour s’attaquer aux causes profondes de la pollution plastique en ces temps compliqués.

Le secteur du tourisme, qui représente près de 10% du PIB mondial, est l’un des secteurs économiques les plus durement touchés par la pandémie de Covid-19.  Il pourrait être confronté à une baisse des arrivées de touristes internationaux pouvant aller jusqu’à 78 % en 2020, mettant en péril 100 à 120 millions d’emplois directs dans le secteur du tourisme.

Pour inciter sa reprise, le secteur a notamment mis l’accent sur la santé et l’hygiène. Toutefois, avertit l’ONU, ces mesures doivent être gérées correctement afin d’atténuer leur impact sur l’environnement, tel que la production supplémentaire de déchets, la consommation d’eau et la pollution due à l’utilisation de produits chimiques.

Ne pas gérer de manière responsable la transition vers la nouvelle réalité à laquelle nous sommes confrontés, y compris l’accent mis sur les mesures de santé et d’hygiène, peut avoir un impact environnemental important, c’est pourquoi cet engagement renouvelé est d’une importance vitale. Nous sommes fiers d’annoncer aujourd’hui les premiers signataires de l’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme

Les Recommandations pour le secteur du tourisme afin de continuer à prendre des mesures contre la pollution plastique pendant la reprise après le COVID-19 (en anglais) illustrent comment la réduction de l’empreinte plastique, l’augmentation de l’engagement des fournisseurs, la collaboration plus étroite avec les services de gestion des déchets et la garantie de la transparence sur les mesures prises, peuvent contribuer de manière significative à la reprise responsable du secteur du tourisme.

« Lorsqu’ils ne sont pas correctement éliminés, les produits en plastique tels que les gants, les masques et les bouteilles de désinfectant pour les mains finissent par polluer l’environnement naturel autour des principales destinations touristiques », a déclaré la Directrice de la division économique du PNUE, Ligia Noronha.

« Nous devons adopter une approche scientifique et soutenir les gouvernements, les entreprises et les communautés locales pour nous assurer que nous prenons les mesures les plus efficaces pour protéger l’hygiène et la santé sans créer de pollution et sans nuire à notre environnement naturel », a-t-elle ajouté.

Les principales associations d’entreprises touristiques annoncent leur engagement à lutter contre la pollution plastique dans le tourisme

Les grandes entreprises mondiales du tourisme tel que Accor (5.000 hôtels dans 110 pays), Club Med (80 sites sur quatre continents), et le groupe Iberostar (plus de 120 hôtels dans 19 pays), qui ont été parmi les premiers signataires de l’Initiative, se sont engagées à continuer de lutter contre la pollution plastique en dépit de la pandémie.

« L’ensemble des activités d’Iberostar sera sans plastique à usage unique d’ici 2020, dans la mesure où la réglementation locale le permet. Nous serons sans déchets d’ici 2025, et neutres en carbone d’ici 2030 », a déclaré la Vice-présidente et Directrice générale du groupe Iberostar, Sabina Fluxà Thienemann, affirmant que le groupe lançait la feuille de route de ses objectifs « transparents et limités dans le temps » d’ici la fin de l’année afin de les réaliser.

Cette Initiative soutient également la campagne mondiale « Clean Seas » [Océans propres] du PNUE qui vise à s’attaquer aux causes profondes des déchets marins.

Selon le Fonds mondial pour la nature (World Wildlife Fund – WWF) la pollution plastique est aujourd’hui présente dans tous les écosystèmes marins connus et le problème s’aggrave à un rythme sans précédent.

« Le secteur du tourisme a un rôle clé à jouer dans la résolution de ce problème et le WWF encourage les dirigeants de l’industrie du tourisme, les consommateurs et les décideurs politiques à rejoindre l’Initiative et à relever ce défi », a conclu le responsable de l’initiative « Pas de plastiques dans la nature » du Fonds mondial pour la nature, John Duncan.

À propos de l’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme

L’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme rassemble le secteur du tourisme autour d’une vision commune pour s’attaquer aux causes profondes de la pollution par les plastiques. Il permet aux entreprises et aux gouvernements de mener des actions concertées, donnant l’exemple dans la transition vers la circularité dans l’utilisation des plastiques. Développée dans le cadre du programme de tourisme durable du réseau Une Planète, un partenariat multipartite pour mettre en œuvre l’ODD 12 sur la consommation et la production durables, l’Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme est dirigée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement et l’Organisation mondiale du tourisme, en collaboration avec la Fondation Ellen MacArthur.

La liste complète des signataires et de leurs engagements est disponible ici.

Liens associés :

Initiative mondiale sur le plastique et le tourisme
Le programme de tourisme durable du réseau Une Planète
La Fondation Ellen MacArthur

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Charles Arden-Clarke, Chef du Secrétariat, Cadre décennal de programmes sur les modes de consommation et de production durables
Keishamaza Rukikaire, responsable de l’information et des médias, Programme des Nations unies pour l’environnement

“When not properly disposed of, plastic products such as gloves, masks and hand sanitiser bottles end up polluting the natural environment around major tourism destinations. »

“We need to take a science-based approach and support governments, business, and local communities to ensure we are taking the most effective measures to protect hygiene and health without creating pollution and causing harm to our natural environment. These recommendations addressing hygiene and disposable plastic can support tourism sector stakeholders in their efforts towards a responsible recovery.”

Major tourism business associations announce their commitment to fighting plastic pollution in tourism

The recommendations come as major global tourism companies Accor, with 5,000 hotels in 110 countries, Club Med, with close to 80 resorts over four continents, and Iberostar Group, with more than 120 hotels in 19 countries, cement their commitment to fighting plastic pollution and become three of the first official signatories to the Global Tourism Plastics Initiative, along with more than twenty signatories from across all continents, including major industry players and supporting organisations which will act as multipliers.

Announced in January 2020, the Global Tourism Plastics Initiative acts as the tourism sector interface of the New Plastics Economy Global Commitment, which unites more than 450 businesses, governments, and other organisations behind a common vision and targets to address plastic waste and pollution at its source. This Initiative supports UNEP’s global campaign Clean Seas that aims at addressing the root causes of marine litter.

“We want to eliminate guest-related single-use plastic products in our hotels. For each one, we’ve determined a plan in order to remove them and/or define substitute products,” said Chris Cahill, Accor Deputy CEO Hotel Operations & CEO Luxury Brands.

Sabina Fluxà Thienemann, Vice-Chairman and CEO of Iberostar Group says that responsible tourism must lead the way to help tourism companies build back better. “We say this not only as owners or managers of more than 120 hotels in 19 countries, a business responsible for the health and safety of almost 8 million guests a year and the livelihoods of 34,000 employees. We say it as part of an industry that is responsible for our oceans – 80% of our properties sit alongside them,” she said. “Iberostar’s entire operations will be single-use plastic free by 2020, as far as local regulation allows. We’ll be waste-free by 2025, carbon neutral by 2030, and launching our roadmap for our transparent and time bound goals to get there by the end of this year.”

The World Wide Fund for Nature (WWF) is a member of the Global Tourism Plastics Initiative Advisory Committee. John Duncan, Lead of WWF No Plastics in Nature Initiative, says that plastic has become one of the most commonly used materials of the 21st century due to its flexible and durable qualities, but it brings with it many challenges, some of which we are only realising now.

“Plastic pollution is now found throughout food-webs in every known marine ecosystem and this problem is growing as every day more plastic is entering our natural environment at an unprecedented rate. We urgently need to rethink when and how we use plastic in our lives and businesses,” he said.  “The tourism sector has a key role to play in addressing this problem and WWF is encouraging tourism industry leaders, consumers and policymakers to join the GTPI and respond to this challenge. We can, and need to, do more to create the world we want to live in. Together.” 

NOTES TO EDITORS

About the Global Tourism Plastics Initiative
The Global Tourism Plastics Initiative unites the tourism sector behind a common vision to address the root causes of plastic pollution. It enables businesses and governments to take concerted action, leading by example in the shift towards a circularity in the use of plastics. Developed within the framework of the Sustainable Tourism Programme of the One Planet network, a multi-stakeholder partnership to implement SDG 12 on Sustainable Consumption and Production, the Global Tourism Plastics Initiative is led by the United Nations Environment Programme and the World Tourism Organisation, in collaboration with the Ellen MacArthur Foundation.

To date, signatories to the Global Tourism Plastics Initiative include tourism businesses and organisations from across Africa, Asia and Europe, as well as global networks. The full list of signatories and their commitments can be found here.

About the One Planet network Sustainable Tourism Programme
The One Planet Sustainable Tourism Programme has the overall objective to enhance the sustainable development impacts of the tourism sector by 2030, by developing, promoting and scaling up sustainable consumption and production practices that boost the efficient use of natural resources while producing less waste and addressing the challenges of climate change and biodiversity. The Sustainable Tourism Programme is part of the One Planet network, a multi-stakeholder partnership to implement SDG 12 on Sustainable Consumption and Production.

About the UN Environment Programme
The UN Environment Programme is the leading global voice on the environment. It provides leadership and encourages partnership in caring for the environment by inspiring, informing and enabling nations and peoples to improve their quality of life without compromising that of future generations.

About the World Tourism Organisation
The World Tourism Organization (UNWTO) is the United Nations agency responsible for the promotion of responsible, sustainable and universally accessible tourism. As the leading international organization in the field of tourism, UNWTO promotes tourism as a driver of economic growth, inclusive development and environmental sustainability and offers leadership and support to the sector in advancing knowledge and tourism policies worldwide.

About the Ellen MacArthur Foundation
The Ellen MacArthur Foundation was launched in 2010 with the aim of accelerating the transition to the circular economy. Since its creation, the charity has emerged as a global thought leader, putting the circular economy on the agenda of decision-makers around the world. The charity’s work focuses on seven key areas: insight and analysis; business; institutions, governments, and cities; systemic initiatives; circular design; learning; and communications.

About the New Plastics Economy Global Commitment
The New Plastics Economy Global Commitment unites businesses, governments, and other organisations behind a common vision and targets to address plastic waste and pollution at its source. Signatories include companies representing 20% of all plastic packaging produced globally, as well as governments, NGOs, universities, industry associations, investors, and other organisations. The New Plastics Economy Global Commitment is led by the Ellen MacArthur Foundation, in collaboration with the UN Environment Programme.

For more information, please contact:

Charles Arden-Clarke, Head of the Secretariat, 10 Year Framework of Programmes on Sustainable Consumption and Production Patterns
Keishamaza Rukikaire, Head of News and Media, UN Environment Programme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.