Le Nobel de la Paix 2021 attire un nombre record de candidats

Le Nobel de la Paix 2021 attire un nombre record de candidats

Spread the love

329 candidatures, aussi éclectiques que l’OMS, Donald Trump et RSF, sont en lice pour le Nobel de la paix 2021.

Lutte contre le Covid-19, défense de la liberté de la presse, personnalités politiques : 329 candidatures ont été déposées pour le Nobel de la paix 2021 avant la date limite du 31 janvier, a annoncé l’Institut Nobel cette semaine. Le nom du lauréat ne sera annoncé que le 8 octobre et la tradition veut que l’identité des candidats reste secrète pendant 50 ans, mais on en sait déjà un peu plus sur ces prétendants. Il s’agit de 234 individus et 95 organisations, soit le troisième total le plus élevé en 120 ans d’histoire.

Certains parrains autorisés à déposer des candidatures – parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d’université, etc. – annoncent parfois publiquement le nom de leur poulain.

Trois grandes tendances

  • A l’origine du système Covax qui vise à donner un accès aux vaccins aux pays défavorisés, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Alliance du vaccin (Gavi) et la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi) sont ainsi dans la course.
  • Le combat contre les fausses informations et pour la liberté de la presse est aussi bien représenté : Reporters sans frontières (RSF), le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), l’International Press Institute (IPI) ou encore les fact-checkers du réseau mondial IFCN ont été proposés.
  • Parmi les autres candidatures figurent des opposants, comme la Biélorusse Svetlana Tikhanovskaïa et le Russe Alexeï Navalny, en prison dans son pays après avoir été victime d’une tentative d’empoisonnement.

On retrouve aussi cette année le mouvement antiraciste Black Lives Matter, la Suédoise Greta Thunberg, égérie de la cause climatique, l’agence de l’Onu pour les réfugiés (HCR) ou encore Julian Assange et le site WikiLeaks qu’il a fondé. L’ancien président Donald Trump a aussi été suggéré. Mais être proposé pour le prix n’a en soi pas valeur d’adoubement de la part du comité Nobel qui accepte toutes les candidatures pour peu qu’elles aient été envoyées avant la date-limite, fin janvier.

En 2020, le Nobel de la paix avait couronné le Programme alimentaire mondial (PAM), agence onusienne et plus grande organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.