L’apologie de la violence au pays de la Téranga et la Profanation du droit d’Aînesse (Par Dr Jamal Wazni)

Moi, Dr Jamal Wazni né le 17/10/1955 à Kaolack (Sénégal région du Sine Saloum) fils de Feue ma mère né le 17/10/1932 à Gandiaye (Sénégal à 20km de ma ville natale, j’ai été sauvagement et avec barbarie d’une autre ère, agressé avec préméditation dans ma voiture le vendredi 10/12/2021 à 13h 25mn(heure où  tout musulman s’apprêtait à se tenir sur son tapis de prière pour louer avec dévotion ALLAH).Ce même jour , avant l’agression indigne de l’homme de Cro-Magnon et de celui du Neandertal, j’ai reçu de mon agresseur un appel téléphonique entrant à 13h 03mn lequel appel a duré 1mn 14 secondes et au cours duquel j’ai été traité moi, médecin âgé de 68 ans de « BARIGOU POUPE »c’est-à-dire « TONNEAU DE CHIOTE » et mon agresseur de rajouter dixit : «si je te trouve chez ton épouse je te règle ton compte ».
 
J’ai pensé en l’homme de paix et civilisé que je suis que c’était juste des paroles en l’air. Que neni. Mon agresseur bien au contraire, guidé par la lâcheté et la virulence de sa haine , m’a emboîté le pas pour me suivre en scooter à mon insu, une fois ma voiture à l’arrêt dans la rue El HADJI Amadou Assane Ndoye à quelques encablures  de Auchan de KEBE, il profita de l’effet du surprise pendant que j’étais encore dans ma voiture pour me taper de son poing droit (dans lequel il tenait serrer un objet contondant qui probablement pouvait vraisemblablement être un cylindre de métal).Son poing porté avec une violence inouïe sur mon œil droit (œil qui souffrait déjà d’une cataracte non opérée et d’une maladie grave chronique le Glaucome qui peut conduire à la cécité c’est-à-dire à la perte de la vue et que je traite depuis 45 ans avec des collyre). Sous la violence du choc, j’ai perdu connaissance dans ma voiture. Je ne pouvais pas  dire exactement la durée de mon inconscience. La rue était déserte à l’heure où tout musulman avait rejoint les mosquées et autres lieux de prière. Revenant à moi progressivement, j’ai saisi une bouteille d’eau à ma portée. Je me suis un peu aspergé. J’ai mis en marche mon climatiseur et j’ai vidé dans ma bouche le contenu de 2 sticks de sucre en poudre à ma portée. Me palpant, j’ai mesuré Ô combien, je pouvais être déformé, et la douleur était atroce. En regardant mon rétroviseur interne, j’ai pleuré de honte car je ne me reconnaissais pas tellement la partie droite de mon visage était déformée par l’œdème. Portant mes lunettes noires, je suis rentré chez moi. Mon œil droit était complètement fermé par l’œdème qui prenait aussi l’arcade orbitaire supérieure droite. Un hématome tout noir (sang épanché) s’étendait de ma paupière inférieure droite et couvrait la moitié supérieure de ma joue droite. Je n’ai pu me rendre chez l’ophtalmologue qu’une semaine après. 
 
Après l’agression, examiné par un médecin,  une ordonnance m’a été délivrée ainsi qu’un certificat médical attestant d’une ITT (Incapacité Temporaire de Travail) de 10 jours. J’ai subi un quadruple préjudice, moral (honte tournures en dérision d’ordre physique), social et financier. Je n’ai jamais demandé à mon agresseur ni le franc symbolique ni des dommages et intérêts, je me suis soigné à mes propres frais.  Pour des raisons d’humanisme et de décence, je ne citerai, ni le nom de famille de mon agresseur, ni ne donnerai ses initiales. J’ai porté plainte auprès d’une institution dirigée par un des corps d’élite de notre pays. N’étant jamais laissé gangréné ni par la haine, ni par la violence, ni aucun esprit revanchard, j’ai, suite à une conciliation de nos 2 conseils (avocats), accepté de désister de ma plainte. Certes, j’ai pardonné. Mais pardonner ne veut pas dire oublier. Ce devoir de mémoire auquel je m’exerce chaque jour (mes douleurs morales et physiques étaient insoutenables. J’ai vécu 15 jours et nuits d’enfer sur mon balcon à cause de la recrudescence nocturne de la douleur pulsa bile et lancinante) j’ai voulu partager cette expérience avilissante, amère et déshonorante avec mon pays natal, le Sénégal, mais aussi, notre peuple, fondamentalement ancré, dans notre culture sénégalaise et nos valeurs ancestrales, socles mêmes du fondement de notre foi inébranlable en ALLAH. 
J’ai « tété à la « mamelle »des valeurs du Baobab séculaire le « lait qui m’a nourri, riche, nourricier, m’a appris l’hospitalité (Téranga) le sens élevé de l’honneur (DIOM), le respect (THIEUR) à toute personne et surtout à l’aînesse, la gratitude et la reconnaissance (KOLLÉRÉ). Mon agresseur est bien né au Sénégal mais je pense qu’il a été élevé au râtelier des bovins, des ovins et des caprins. Il n’a cure de la culture du Sénégal, à laquelle, il devait se fondre ses origines meurtrières sont de bas et vil étage. Pendant que le monde entier (Nord et Sud) est en récession économique, ce monsieur vit dans une opulence matérielle et financière  insolente. Il n’a cure de la crise sanitaire mondiale et de la guerre Russo-ukrainienne car il est sûr d’une chose il aura toujours du blé qu’il s’agisse au sens propre de la céréale ou au sens figuré (l’oseille).
 
Il pense que notre Sénégal est une république bananière. Que nenni. Je te rappelle, que le Sénégal, mon pays est souverain, on y lit le droit on le dit et on l’applique dans toute sa rigueur. Sa justice n’a qu’une seule vitesse. Elle est rendue au justiciable en toute sérénité. Quand bien même que tu sois très riche, nul n’est censé ignorer ou enfreindre la loi « DURA LEX SED LEX »la loi est dure mais c’est la loi. Tu as appris à « naviguer »entre deux eaux pour passer « inaperçu » et pour cela comme le dit un adage Français « pour vivre heureux vivons cachés » tu vis « caché »pour ne pas être « détecté » par les « drones » de l’État du Sénégal qui sont de très fins limiers. Mais je leur fais confiance, toute chose à une fin.
 
Tu penses que la loi sénégalaise est juste bonne pour les « goorgorlu ».
 
Non, toi tu n’es pas né à terme et de la cuisse de JUPITER et mais nous sommes des prématurés nés de la cuisse du poulet.
 
Le fléau de la Justice sénégalaise est équitable, impartial.
 
Ce n’est plus chez-nous , l’ère des béni oui, des oui « missié » , de ce Négre bien choisi par le BLANC pour faire l’étiquette ô combien cynique d’un chocolat en poudre après les indépendances et où on raillait et tourner en dérision l’Afrique à travers une étiquette insolite qui montrait un africains joufflu avec d’énormes lèvres bouffies et un chéchia rouge sur la tête et un gros sourire  qui aime à rappeler le casque et l’ère coloniaux. Ce produit était « BANANIA YA BON ». À mon grand bonheur. Il a disparu depuis longtemps de tous les étalages. 
 
L’Afrique mon Afrique est plus que jamais debout, pinçant (tous ses fils nos koras), frappant nos balafons pour que le LION rouge continue de rougir.
Il n’y aura jamais plus de “oui Bwana”.
 
Peut-être « RAMBO » pense tu être dans ton pays originel miné par le chaos, l’apocalypse et une « pauvreté »préméditée et « créée » Victimisant un pauvre peuple inoffensif, martyre et agneau d’un sacrifice, sur l’autel de tes jumeaux, ceux-là, mêmes, qui continuent de faire la « BAMBOULA » de mener la « Dolce VITA »et de faire le « FARNIENTE »au pays des cèdres morts desséchés et effeuillés.
Tu sais que t’es tellement cru depuis l’enfance être « RAMBO » (Sylvester STALLONE) que tu as concrétisé ton rôle de « Héros » de « justicier » en s’acharnant sur un pauvre septuagénaire, lâchement, par surprise agressé, violenté avec volonté manifeste de nuire.
 
Ne me laissant même pas le temps de descendre de ma voiture.
 
Tu es vil, lâche, un sale connard. Tu es plus malodorant, que la « cadavérine » et la putrescence, qui ont élu domicile au dépotoir de MBEUBEUSS.
 
Ici, pour la gouverne, je te rappelle, tu es au pays du Baobab séculaire qui contrairement aux Cèdres « morts et effeuilles » est encore majestueusement debout plongeant ses grosses racines dans la terre nourricière pour l’ouvrir aux apports féconds de la complémentarité positive (ouverture). Mais, me semble-t-il cette « ouverture » de notre pays le Sénégal, tu l’as confonds, outrageusement, avec ta soif de haine, de vengeance, sur ma personne, et c’est pour dire cela que malgré condescendance envers mon peuple, où le droit d’aînesse est sacré tu as exercé ta livre violence, selon ton libre arbitre, faisant fi de mon pays qui t’as vu naître et grandir. Tu as agi comme si tu étais dans un NO MAN’S LAND, ignorant royalement que mon pays le Sénégal est un pays phare en Afrique pour une démocratie plurielle balisée, car démocratie ne saurait rimer avec chaos et anarchie. Notre « Teranga » légendaire, qui fait du Sénégal un havre de paix, tu l’as « violée, par ton comportement sanguinaire ».
 
Ce que tu m’as fait, tu peux le faire à n’importe lequel de mes frères sénégalais, tu es habité par une violence inouïe, qui te fait te poser en justicier. Seul Allah, est le juge impartial et jugera quand il le voudra à sa juste mesure (à l’once près) qui il  voudra. Tu n’es, ni un acteur d’Hollywood et encore moins de Bollywood (Inde), pour cogner, si violemment, sur une vieille personne de mon âge, que tu aurais dû, en temps normal, plutôt protéger. De plus, tu me dois, j’ai mis, pendant 40 ans, mon savoir de médecin et mon savoir-faire, à ton service, ainsi que toute ta famille. Tu es un renégat, tu as craché dans le bol qui t’as élevé « mais aussi tu es un « apatride »car ce pays originel « fantomatique » que tu respectes, ce pays-là, n’a pas démérité de ton respect, mais notre pays, le Sénégal qui n’a en rien démérité, tu le foules à tes pieds, y compris ses lois, et notre peuple, car si tu considérais le Sénégal, non pas comme un pays d’adoption, mais une véritable patrie, à part entière, tu n’aurais pas eu ce comportement délictuel, répréhensible qui s’apparente aux règlements de compte entre caïds de la pègre ou des cartels de la drogue. Tu penses « Rambo » être à Medellin (Colombie) ou en Sicile (Italie Cosa Nostra).
 
Je demande à l’Etat du Sénégal compte tenu des germes de violence et destruction haineuse qui t’habitent avec un grand risque de récidive de te « surveiller »comme du lait sur le feu et de prendre acte de ce qui s’est passé car tu t’en es tiré à trop bon compte et à cause de cela tu seras capable de remettre encore en danger ma vie. Mais, je t’avertis solennellement à la prochaine incartade où ma vie sera menacée, j’agirai au nom de la légitime défense et de mon instinct de conservation et j’appliquerai alors la « Vendetta à la Sicilienne » (La Loi du Talion, Oeil pour Oeil, Dent pour dent).
 
Tu n’aurais pas dû mépriser nos lois qui luttent entre la violence sous toutes ces formes, qu’elle soit verbale ou physique (infanticide – Avortement  provoqués. Féminicides- Homicide) transformer une personne en un punching-ball car si SOCRATES (Philosophe Grec) n’avait pas de respect pour les lois de la république il n’aurait pas bu sa cigüe (il a été condamné à mourir par ingestion de ce poison violent).Lui, au moins, contrairement à toi, respectait les lois de sa république Hellénique (Grèce). Comme j’ai déjà eu à vous le dire, Chers sœurs et frères sénégalais, hôtes étrangères qui vivez parmi nous , mais aussi internautes du monde entier, cette agression indigne même des peuplades aborigènes d’Australie mais aussi des peuples des barbares comme les Visigoths et les Ostrogoths a été remise sur la sellette, bien qu’elle est connue une conciliation, pas l’entremise de nos 2 conseils et j’ai voulu de par mon désistement quand à ma plainte montrer à ce monstre du « LOCHNESS » ce monstre à têtes multiples » mon humanisme, mon humilité et le sens de la paix et du pardon comme le recommande la religion chrétienne à  laquelle j’appartiens (dixit Jésus christ « Quand on te gifle la joue droite tend la joue gauche »). 
 
 Cette théorie religieuse catholique mais aussi l’islam du pardon ne tient certainement pas compte de la souffrance physique extrême et morale qui ont été miennes et qui le demeurent par un out-law (hors de la loi ) qui a décidé d’une séance de pugilat pour punir une vielle personne dont le seul « crime » qui pourrait m’être reproché est celui d’avoir d’avoir  choisi, de protéger, mon épouse depuis 40 ans, mon foyer, ma famille, mon mariage et ma vie conjugale. 
 
Tranche d’une vie mouvementée 
 
J’allais être médecin et ma famille était très riche. Ma mère, catholique divorcée d’avec mon père biologique musulman s’est remariée avec un chrétien qui a été pour nous le meilleur père du monde et ma mère n’a pas manqué d’attirer l’attention de ma belle-mère sur un mariage qui sera célébré à l’Etat civil sénégalais  mais aussi à l’Eglise catholique et pour que cela se fasse il fallait que mon épouse s’apostasie (ce qu’elle a fait en 1984 après 3 mois de catéchèse, cours dispensé par feu un prêtre Libanais maronite le père. Elias Azzi.
 
En s’apostasiant mon épouse prenait pour la circonstance le prénom de ma mère Geneviève. Cet apostasiat s’est passé au vu et su de Feue ma belle-mère qui a donné sa bénédiction pourvue seulement que sa fille se marie parce que disait-elle qu’elle ne pouvait plus lui payer sa scolarité ni la nourrir. Ces raisons sont-elles valables et suffisantes pour justifier de « Vendre » de « brader » de « solder » une fille innocente de 14 ans?
 
Ma belle-mère pour convaincre ma Famille et moi de son choix s’émule sur ses 2 frères pour nous dire que l’un avait épousé une Française chrétienne et que ses amis s’appelaient Jean, Paul, Yves et l’autre frère avait lui épousé une Juive.
 
Donc on se devait de comprendre que dans la famille à elle Feue ma belle-mère il n’y avait pas d’appréhension quant à la religion chrétienne ou autre, feue ma belle-mère, divorcée d’avec feu mon beau-père, resté au Liban lors de la guerre civile de 1974, elle quitte  le Liban pour entrer sans papiers aucun au Sénégal ainsi que ses enfants qu’elle « dispatchera  » la première nuit dans les diverses maisons de ses « amis ». Elle livrera forces violences physiques et verbales dans la salle d’attente de son frère qui gérait l’immeuble de leur père au 58 de la Rue Galandou Diouf et elle obtient gain de cause, un appartement dudit immeuble, lui fut libéré « rubis sur ongle » pour elle et ses enfants. Vous conviendrez avec moi que même si la cause était sur le fond bonne il n’en restait pas moins qu’elle était déplorable quant à la forme. Je crois en toute modestie  médicale, qu’il se pourrait qu’il y ait un gène, psychiatrique qui gouvernerait ses troubles mentaux mais aussi ses violences verbales et physiques qui n’étaient pas le propre de feue ma belle-mère mais un dénominateur commun avec certains de ses enfants et j’en veux pour preuve le comportement de mon agresseur mais aussi les sévices, brimade injures que j’ai subi depuis 40 ans de la part de la part de mon épouse qui est maniaco-dépressive chronique et hystero-névrosée. « Pour l’amour que j’ai pour elle et mes enfants, j’ai accepté en tant que mari « cet enfer avant la mort ». Nous nous sommes mariés à l’État-civil sénégalais Samedi 09/02/1985 à 11h et ce même jour nous nous sommes mariés dans ma ville natale de Kaolack (à 200 km de la capitale Dakar). Mariage célébré à la Saint-Théophile par feu un prêtre Français le père Stephen BOURJADE après une publication de bans pendant les 3 mois précédant notre mariage au tableau d’affichage de ladite Église pour que nul n’ignore et que celui qui veut s’opposer puisse le faire.
 
Ma belle-mère qui voulait être plus royaliste que le roi exigera la rondelette somme de 2 millions F CFA de ma famille pour accepter que sa fille s’apostasie, somme qui lui a été remise par feu mon père adoptif quant à son accord par ce mariage chrétien avait juré les 2 mains posées à plat sur le Saint-Coran ouvert que nous avons sa pleine et entière bénédiction pour ce mariage, bénédiction complétée par celle de mon beau-père qui avait remis à un émissaire venant à Dakar une lettre manuscrite en Arabe que ma belle-mère nous a lu à haute voix devant son salon tout en nous la traduisant en français accessible à notre compréhension et en résumé Feu mon beau-père disait que sa fille Sarah  mon épouse pouvait se marier avec sa bénédiction dans n’importe quelle religion pourvu que  cette religion ait un livre (AHLOUL KITAB comprenez les « Gens du LIVRE) et qu’elle adore le même Dieu dans son unicité.
 
Un 31/12/1986, réveillonnant avec ma Famille, feue ma belle-mère  » euphorisée » par l’alcool et « divagante » sous l’emprise grandes quantités whisky « BLACK LABEL » nous obligea à interrompre cette Saint Sylvestre à Kaolack (Au Club Amicale Liban Sénégal) et à la « béquiller  » sa fille et moi pour la ramener à la maison familiale distante de 10 km des festivités. Elle consommait du porc et en particulier le jambon importé (elle faisait soit parce qu’elle l’aimait ou pour nous convaincre de sa « libéralité » je ne saurais vous répondre).Vous voyez, on ne se parjure par sur le Saint CORAN c’est le livre qui éclaire et complète tous les autres c’est un message l’ultime adressé à l’humanité entière est confiée au sceau des Prophètes : Mohamed (Paix et Salut sur Lui et sa Famille). Feue ma belle-mère a fait dans le déni et le parjure. Victime de sa cupidité, de toutes ses fautes de parcours, déçue par ces enfants égoïstes pour lesquels elle avait tout sacrifié et rejetée par sa Famille originelle et en particulier par feue sa mère qui ne voulait pas la voir même en peinture. Elle s’ôtait la vie le mercredi 27 Septembre 1995, sa Famille nous refusa de l’enterrer dans le même caveau que son père qui l’aimait beaucoup. Devant leur refus, j’ai payé à la fois les frais de la parution de l’avis nécrologique au quotidien « le Soleil » ainsi que les frais mortuaires et l’achat de terre au cimetière et la construction de la tombe.
Feue cette belle-mère qui m’avait aimé et choisi avait été obligée de me livrer une « terrible guérilla  » pour reprendre sa fille, guérilla au cours de laquelle j’ai eu droit à recevoir ses crachats en plein visage, une gifle, une poche de chemise arrachée et une blesssure siturée avec une ITT de 21 jours à l’époque. 
 
Sa progéniture devrait outre un Caryotype (Test ADN) pour étudier les « anomalies géniques » qu’elle pourrait avoir  héritée de leur feue leur mère à travers les 23 chromosomes qu’elle leur a légué et en particulier une recherche de schizophrène (qui selon la nosologie psychiatrique c’est-à-dire la classification des maladies fait partie des psychoses tant redoutées par les psychiatres car certaines formes graves sont insensibles et réfractaires à des traitements poly médicamenteux lourds et évoluent après un passage à la chronicité sur un mode associant des poussées graves et de très rares rémissions.
 
Au cours des crises, le délire hallucinatoire paranoïaque est dominant avec impression de  complot « ourdi » un complexe de mal aimé mégalomanie (il se prend pour RAMBO) mythomanie des violences de toutes sortes envers soi-même et envers autrui, le suicide est imprévisible et constitué pour le patient dément la clé de voûte la solution dernière l’extrême pour se libérer » d’un monde « hostile » (c’était le suicide de feue ma belle-mère à la chloroquine aboutissement inéluctable d’une part du rejet par sa famille originelle (sa mère) mais d’autre part « absentéisme égoïste » de sa progéniture. Aussi bien sa Famille originelle que la progéniture sont coupables et responsables de son suicide par négligence et non-assistance à personne en danger. Feue ma belle-mère n’a jamais été vue ni examinée par un psychiatre, n’a pas bénéficié ni d’un traitement ni d’un suivi psychiatrique ni l’entrevue avec un psychologue pour évacuer ses multiples stress post-traumatiques qui par de leur nombre pléthorique ont eu raison d’elle, Alors toi sa fille aînée  grande responsable  et coupable de sa mort par tes Docteur Jamal Wazni , tu as le culot et le toupet de dire que c’est moi qui l’ai tué.  
Je n’ai jamais utilisé cette I.T.T contre elle car si je l’avais fait cela aurait été le déferrement et l’écrouement. Voilà cette saga douloureuse où feue une mère au nom de l’argent a fait faire un mariage de raison à sa fille mineure qu’elle considérait comme une sicav monétaire ou obligataire qui devait « bancairement » lui rapporter des dividendes, une plus-value.  
\
J’ai tenu bon depuis 40 ans, aujourd’hui, sa progéniture héritière du lourd patrimoine génomique(ADN) et psychiatrique de feue leur mère, prend la relève de celle-ci avec les mêmes causes qui reproduisent les mêmes effets. Violences physiques et verbales pour me terroriser et me faire renoncer à mon épouse handicapée physiquement  par 3 affections invalidantes chroniques. Mon agresseur lui remet dans son océan d’opulence financière dans laquelle il nage la somme de 1.000.000(un million) de francs CFA par mois parce qu’elle n’a plus d’emplois définis le samedi 10/07/2020
 
Mais attention, chers internautes, il a été précisé à mon épouse que nos enfants n’avaient droit à toucher le plus petit centime de ce million .Que deviennent les liens de la chair et du sang ? Vous ne reviendrez pas de votre surprise quand vous apprendrez que mon agresseur a offert en 2015 à mon  épouse   de lui donner une aide mensuelle  avec 1(un million de francs à condition  qu’elle se sépare de moi.
 
Tenez-vous bien sa sœur,    devant moi, l’a confondu et il a bien reconnu avoir fait cette proposition lâche et indécente alors que moi par deux fois je l’ai remis dans son mariage avec sa troisième épouse qui a fini par l’éjecter (une défenestration qui est arrivée bien tardivement).  Vous savez ce combat qui dure depuis  40 ans et où dans la rue, j’ai eu droit de la part d’une des progénitures de feue ma belle –mère à un « doigt d’honneur » ou à un « bras d’honneur » ,va perdurer autant de temps que cela sera nécessaire .Ce qui les dérange je reste très « ZEN » et « FAIR PLAY »
 
Ils n’arrivent pas à me faire sortir de mes gonds. Ils en sont arrivés à monter des cabales ou m’attaquer lâchement .Ils oublient que je suis natif du Saloum cette région du Sénégal naguère le bassin arachidier où notre très  chaud soleil, nos moustiques, notre eau de boisson salée  nous forgent un caractère d’acier, notre ténacité et notre pugnacité Feue ma mère était surnommé lionne du Saloum. Je fais partie de cette progéniture entêtée et je suis lion fils de lionne.    
Mon épouse et moi avons un triple mariage (État-civil sénégalais, mariage chrétien et un mariage consulaire français).   
 
Je dis alors à ses parents continuez de perdre votre temps feu le prêtre français qui nous a uni a dit « Que l’homme ne puisse séparer ce que Dieu a uni »;
 
Méfiez –vous, si vous acculez mon épouse, pour ne pas perdre le million mensuel elle est capable de vous jurer sur le Saint-Coran tout en se parjurant, elle a du cran elle est audacieuse et intelligente et tout comme la famille elle a le mensonge facile.
 
Au cours de ces 40 années de vie commune, je l’ai vue par 3 fois se parjurer sur le Saint coran ouvert et jurer même sur le saint coran sur la vie de nos 4 enfants en plein mois de ramadan (mois Saint Béni et sacré alloué à la prière – la repentance et l’aumône ).Vous savez mon épouse descendante de feue ma belle-mère ainsi qu’une bonne partie de la progéniture de celle-ci sont dépositaires génétiquement  (ADN) des troubles mentaux des injures et des mêmes violences que feue leur mère, Toi qui a l’habitude sur la voie publique de faire ces « doigts » et « bras d’honneur , »toi qui étais insolente avec feue ta mère la « saturant » avec à l’époque  tes problèmes de mésentente avec ton ex mari duquel tu as fini de divorcer .Tu lui as rajouté au lieu de la soulager d’autres stress post –traumatiques.
 
Toi, tu es la plus touchée dans la famille, tu es une schizophrène qui fait partie des psychopathies les plus graves. Outre ta bipolarité ta maniaco-dépréssivité chronique ,ton hystéro-névrose tu es dotée d’un très grand sang-froid, lucide, calculatrice, froide, menteuse à souhait, aimant toujours se victimiser et culpabiliser autrui derrière un air de Sainte Ni Touche pour lequel on pourrait s’y on y prend garde de donner « le bon dieu en images »tu n’as pas d’état d’âme tu es frigide parce que tu n’as aucune sensibilité même sexuelle l’orgasme cela ne connait pas. 
 
Tu aimes la recherche du plaisir en « solitaire » plaisir que tu n’arrives pas à avoir et que tu n’auras jamais et que tu refuses à autrui par égoïsme et égocentrisme
Tu refuses mon mariage avec ma femme parce qu’elle  au moins a connu avec moi des années fastes de bonheur immense au sens propre et au sens figuré. Tu accomplis l’adultère  sans problème de conscience avec aisance et l’establishment chrétien de Dakar te connaît et apprécie tes performances et endurances
 
Un jour, appelée auprès d’un patient au Novotel de Dakar (en 1990) ou s’est rencontré nez-à-nez toi et ton amant chrétien (qui à l’époque avait l’âge de grand-père vous sortiez de la seule cage d’ascenseur fonctionnelle ce jour-là .Quelle honte,  quelle décadence et j’ai appris ce jour-là par une voix autorisée que vous étiez  toi et ton vieil amant coutumier des faits car dans l’hôtel chaque mercredi vous vous rencontriez dans une chambre “garçonnière” louée par ses soins
Ce vieil homme était ton employeur à l’époque et pour mieux l’asservir à ta et sous ta botte tu lui laisses ton « consommer » et ainsi tu pouvais sans crainte aucune voler son tiroir –caisse et assouvir ta mégalomanie matérielle et financière tes 2 filles et toi.
 
Moi, médecin je juge que tu es la psychopathe la plus dangereuse que j’ai eu à rencontrer 
Ton rire, ton pleurer c’est toi-même qui les « commande » les maîtrise et les « déclenche » à souhait quand tu veux et comme tu veux 
Ta mythomanie n’a d’égal que ta soif d’opportunisme et d’arrivisme.
Tu oses me dire que moi j’ai tué votre mère 
Revoies ta copie, Progéniture impolie, violente, hors la loi
Toi, connais-tu les piliers de l’Islam ? Tu n’as jamais prié ,tu n’as jamais jeuné 
Tu ne sais même pas ou se trouve la direction de l’Est
Tu n’as jamais fait l’aumône
Tu ne connais pas réciter la Fatiha Tu n’as pas à ce jour fais le pèlerinage à la Mecque ni celui de Karbali (IRAK) 
Tu es un des principaux piliers et supports de Satan sur terre.
 
Peux–tu me dire pourquoi une femme comme toi « aguicheuse insatiable d’homme » minore son âge sur les réseaux sociaux faisant cran surtout à la gente masculine sa pseudo-fraicheur alors que ta date de péremption »est échue. Tu as 58 ans bien sonnés alors que tu déclares sur le net être née en 1974 alors que tu es bien née en 1964.  
 
Tu sais tu n’as pas de craintes certains « hommes qui continuent de te consommer » ne sont pas difficiles  ce sont des prédateurs et ceux-là consomment sans discernement « le mort » « le vif » « le sec » et « le vert ».
Tu sais tu as raison  pour garder « ta clientèle», il faut rester compétitif à ton âge. Il faut mettre la main à la pâte. C’est ce que tu as  fait en faisant l’ablation de ta poitrine  suivie de la mise en place de prothèses mammaires faites de silicone (pour donner du galbe et du volume) et d’eau salée (pour donner du moelleux)
 
Tes prothèses mammaires faute médicalement d’être vérifiées et contrôlées se seraient infectées et t’auraient valu un séjour « bien mérité » en clinique (châtiment divin pour une grand-mère et épouse  qui ne respecte ni son mariage ni ses filles encore moins ses petits –enfants)
 
Tu as failli passer l’arme à gauche, mais tu sais Satan te laisse proliférer sur terre et tu es un de ses terreaux préférés parce que tu lui fournis sur sa rôtissoire ces pauvres hères d’hommes qui veulent bien « consommer une vieille carne décharnée comme toi à défaut de « belles langoustes » de « beaux homards » de « Gambas » ou de « Cameron » dans le « vivier » affriolant de Dakar surtout « by night ». Ceux qui s’approchent de toi ne sont pas épicuriens; Peut-être que ces hères sont comme moi atteints par la limite d’âge ils ont des troubles sensoriels (vision-odorat-goût-toucher et acuité auditive) et comme et sont privés de leur capacité à discerner « Gras et dodu » du « maigre et squelettique »
J’ai été effaré en répondant le mardi 12/07/22 à une convocation que tu m’avais servie dans une des institutions appartenant à un corps d’élite de mon pays le Sénégal, de voir combien tes lèvres si « enflées » si « bouffies » par des infiltrations soit au Botox, soit à l’acide hyaluronique,  soit au collagène me rappeler à m’y méprendre les organes génitaux externes d’une vache qui vient de mettre bas.  Si elles avaient été faites de main de maître n’auraient pas dépassé leur objectif celui juste de « pulper » normalement une lèvre mais peut-être que ce dépassement est voulu et volontaire de ta part pour stimuler la vue et le « cerveau » de pauvres hères en « déshérence » et les faire fantasmer pour une grande plus-value et une meilleure surenchère financière.
 
Que ne donneraient certains hommes pour satisfaire leur « libido » chevaleresque «  et leurs fantasmes de pervers et de maniaco –sexuels
 
Vous progénitures de feue votre mère vous êtes frappés du sceau de la malédiction génétique, génomique et chromosomique par ce nombre n=23 de chromosomes maternels que vous avez transmis feue votre mère. Vous avez un legs très lourd à supporter et à gérer.
 
Vous êtes dépositaires de la « saleté » de la « salissure » de la « souillure et des « vomissures » de votre hérédité faites de schizophrénie  de maniaco –dépressivité d’hystéro-nèvrose de mythomanie de mégalomanie de nymphomanie de vices et déviances sexuelles perversions diverses et bipolarité.
 
Toi, tu n’es pas l’aînée de la famille
Feue ton ainée et qui était l’ainée de la famille (paix à son âme) était  atteinte d’une schizophrénie chronique grave qui s’est décomposée et est devenue démente.Elle trainait dans les rues de Dakar livrée à elle –même.
Elle a fini par perdre sa virginité dans les rues et souvent était « la proie sexuelle » de ces hommes dans la rue sans foi ni loi qui profitait des ténèbres pour accomplir leur « sale besogne »
A force de « viols répétés » feue votre maman ayant échoué dans ses tentatives de la « séquestrer » à la maison  même parfois au prix d’un « fagotage » au pied du lit avec de cordelettes, acceptait de recouvrir à une ligature des trompes pour éviter une grossesse non désirée Puis votre feue votre mère sachant qu’elle pouvait entraver vos chances de vous marier dans une société très tatillonne a essayé sur la terrasse de l’immeuble du 58 rue Galandou Diouf de jeter dans le vide cette sœur gênante » qui commençait à vous faire de l’ombre. Sa tentative « criminelle » de s’en débarrasser ayant échoué, d’autant plus que feue votre sœur était très violente, feue votre mère décida de l’emmener elle–même au Liban dans un couvent chrétien où elle l’a confiée aux « sœurs » du couvent. Sa démence s’aggravait, il y a eu mal maltraitance de toutes sortes.  Les « sœurs » du couvent décidèrent de la laisser pour compte en la plaçant dans une geôle souterraine ou ne lui parvenait pas la lumière du soleil, promiscuité, insalubrité et malnutrition aidant,  elle finira par développer une lèpre qui aura raison  d’elle.
 
Cette version que je vous rapporte est celle de son père feue mon beau-père horloger de son état et qui habitait au Sud –Liban la ville de Nabatiyeh et qui lui a rendu visite à sa fille  dans ses derniers jours. Il m’a dit que ce jour, il a pleuré toutes les larmes de son corps.
 
Je vais terminer cette saga de 40 ans incroyable mais vraie en m’excusant auprès du Sénégal tout entier mon pays natal ma « patrie d’adoption », mes excuses vont à tous les internautes si ma plume été vitriolée, curarisante et acerbe pour l’émanation de la vérité, j’espère ne pas avoir choqué vos sensibilités diverses à la vue de ma photo « d’agressé » prise une semaine après l’acte de lâcheté et de barbarie.
 
Je m’excuse auprès de mes frères et sœurs sénégalais et sénégalaises, de mes amis et amies sénégalaises de tout bord, de tous mes promotionnaires (Collège Pie XII à Kaolack le CEM de Kasnack à Kaolack, le lycée Gaston Berger à Kaolack, la faculté de médecine de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar). 
 
Mes maîtres, mes pairs dans le public et le privé
Mes excuses vont également à toute diaspora africaine ou non  le monde 
Mes excuses au temporel (Exécutif législatif et judiciaire sénégalais au spirituel (toutes confréries confondues)
Quant à ma belle-famille, je dis vous voulez la paix nous nous la donnerons par contre si vous préférez la guerre dans le respect de la légalité et des autorités de notre pays,
Moi, Saloum-Saloum, lion fils de feue ma mère la lionne de Gandiaye. Je vous donnerais alors la guerre, moi appelé “légaliste”
Saloum-Saloum, on m’appelle Richard Cœur de Lion je ne connais pas la peur mais je suis légaliste, civique, patriote, régalien, républicain et panafricaniste. 
Je suis intouchable de par mon triple mariage  vous ne pouvez me reprendre mon épouse  nous avons tout  de même 4 enfants  de 34, 33,25 et 23 ans  c’est toute une vie. Vous ne pouvez par esprit revanchard pour feue votre mère qui a commis le « crime originel de me choisir pour ma femme » et bien d’autres « crimes », demander ma “tête” sur un plateau d’or comme ce fut le cas de Jean-Baptiste avec le Roi Hérode qui l’a décapité. 
Mon mariage ne peut souffrir, après quarante ans, de la décapitation. 
 
Vous levez un bon matin et voulez donner un coup de pied dans ma « ruche » Je ne vous laisserai au prix de ma vie ni détruire mon miel encore moins ma « gelée royale »
Je vous préviens solennellement attention à la « piqûre d’abeille » et à son « dard »
 
Je suis binational sénégalo –Français et comme on me l’apprenait à l’Ecole Primaire dans les manuels d’histoire « Mes ancêtres les Gaulois habitants  de la Gaule (actuelle Bretagne) avaient su bravement résisté à l’envahisseur Romain, ils devaient aller au combat ils avalaient un breuvage l’hydromel pour se donner du cœur au ventre Comme mes compatriotes sénégalais et sénégalaises, On me tue mais on ne me déshonore pas.
Comme mes compatriotes Français et françaises ainsi que mes ancêtres les Gaulois je ne crains qu’une seule chose c’est que le ciel (c’est-à-dire Dieu) qu’il me tombe sur la tête ou que je l’offense 
Si vous ne voulez pas la Paix je vous offre le « ring » mais à la loyale  et je vous enverrai au visage une « invite » avec mon gant on l’appelait au moyen âge « jeter un camouflet au visage de son adversaire.
 
DR Jamal WAZNI
77 630 80 53
Whatsapp : 77 495 59 54
Partagez SVP Généreusement
Please share Widely

PHOTO DE L’APOSTASIAT DE SARAH HAGE ALI À L’ÉGLISE MARONITE DE DAKAR DITE MISSION LIBANAISE

PHOTOS DU MARIAGE CATHOLIQUE RITE ROMAIN DE SARAH HAGE ALI À L’ÉGLISE PAROISSE SAINT THÉOPHILE À KAOLACK LE SAMEDI 9 FÉVRIER 1985 À 17 HEURES

CERTIFICAT MÉDICAL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post [Vidéo] Exploitation Clandestine D’or à Saraya : Un Vietnamien placé sous Mandat de Dépôt
Next post Inondations : les trois premières mesures d’urgence du ministre de l’Intérieur