Kahi : la loi d’orientation agro-sylvo-pastorale expliquée aux jeunes membres d’organisations communautaires

Une initiative du collège des jeunes ruraux du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a permis à des  jeunes membres de diverses organisations à Kahi, une commune de Kaffrine, d’être formés sur les questions de droit ayant rapport avec la loi d’orientation agro- sylvo pastorale et halieutique.

Au cours des débats, certains participants ont plaidé pour plus d’accompagnement des paysans par l’Etat et surtout, permettre aux jeunes d’accéder à la terre et disposer de semences.
 
”Nous sommes ici aujourd’hui pour échanger avec les jeunes ruraux sur la révision de la loi  d’orientation  agro-sylvo-pastorale et halieutique, qui a vingt ans cette année, car créée en 2004”, a expliqué le chargé  du programme ”Insertion et installation des jeunes dans les différentes chaînes de valeur”, au Conseil national de concertation et de coopération des  ruraux (Cncr), Mamadou Diop.
Au terme de cette rencontre de formation, de sensibilisation et de partage d’information sur cette loi, il a plaidé pour sa révision avec l’ensemble des acteurs, notamment les jeunes ruraux qui en sont à la base.
 
En présence du chef de village de Ndjigui, Amath Diaw, il a estimé que les  jeunes ruraux doivent donner leurs avis, contributions et propositions  aux décideurs politiques par rapport à la révision de cette loi.Il y a eu certes des résultats, mais la loi mérite aujourd’hui d’être revisitée, car il est temps qu’on réussisse à atteindre l’autosuffisance en riz et atteindre la sécurité  alimentaire”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Abdou Guitté Seck, Dieyna Baldé, Fafadi…: «Pourquoi nous avons chanté ‘Diomaye’ et Sonko»
Next post Multiples braquages à Tambacounda : Le chef de bande risque la prison à vie