« JE VAIS ME COUCHER »: JOE BIDEN ENCHAÎNE LES RÉPONSES ÉTRANGES LORS D’UNE CONFÉRENCE DE PRESSE

Le président américain, âgé de 80 ans et candidat démocrate à la prochaine présidentielle, a semblé perdre ses moyens lors d’une conférence de presse au Vietnam. La porte-parole de la Maison Blanche a dû interrompre la séance.
 
Encore une sortie remarquée pour Joe Biden. Le président des États-Unis était dimanche en visite diplomatique à Hanoï au Vietnam après avoir assisté au sommet du G20 en Inde. Il y a tenu dans la soirée une conférence de presse, lors de laquelle il a répondu aux questions des journalistes sur les relations États-Unis-Chine ou bien la menace d’une guerre nucléaire.
 
 
C’est lors d’une question sur le dérèglement climatique que Joe Biden a commencé à dériver, en construisant une réponse floue dans laquelle il a évoqué un film mettant en vedette l’acteur John Wayne.
 
« Vous savez, c’est… Il y a… il y a un film sur John Wayne… C’est un éclaireur indien. Et ils essaient de ramener les… je pense que c’était les Apaches… une… une des grandes tribus d’Amérique dans la réserve », a-t-il bafouillé.
 
Le rapport? « Eh bien, il y a beaucoup de soldats poneys menteurs à tête de chien (sic) sur le réchauffement climatique ». Une réponse qui n’avait globalement rien à avoir avec la question du journaliste. Le candidat démocrate à la présidentielle de 2024 a ensuite terminé l’une de ses réponses par:
 
« Je ne sais pas pour vous, mais je vais me coucher ».
 
Conférence interrompue précipitamment
La séance de questions-réponses avait déjà commencé à tourner au vinaigre. Mais c’est lors d’une autre question – inaudible sur les vidéos – que le président américain semble avoir perdu le fil.
 
Joe Biden a égrainé une réponse sur « le tiers-monde », sa stabilité… Une tirade interrompue par la porte-parole de la Maison Blanche, Karine Jean-Pierre. Grâce au haut-parleur, elle a annoncé la fin de la conférence de presse et remercié les participants.
 
 
L’octogénaire a ensuite maladroitement laissé son micro avant de sortir de scène. Il ne s’agit que de l’un des nombreux « Biden moments », qui remettent régulièrement dans le débat public américain l’âge et la fiabilité de l’homme aux manettes de la première puissance mondiale. Un argument fréquemment employé par les républicains, dont Donald Trump, lui aussi candidat à la présidentielle de 2024, qui n’est pourtant âgé que de quelques années de moins que son rival.
 
En juin, Joe Biden s’était illustré en chutant après avoir prononcé un discours dans le Colorado. Mais aussi en juillet, au cours d’une visite auprès du roi Charles III, lors de laquelle il semblait très désorienté.
 
Habitué à ces critiques récurrentes sur son état de santé physique et mentale, Joe Biden avait balayé les critiques le 26 avril dernier. « Je me sens bien », avait-il assené à un journaliste le questionnant à ce propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Mamadou Ngom, DAGE au ministère des Sports : “Amadou Ba, un choix pour gagner l’élection”
Next post Les Lions auront un esprit de revanche, selon Djamel Belmadi