Interruption de Côte d’Ivoire-Mali : le gouvernement ivoirien dédramatise

Le gouvernement ivoirien a assuré mercredi que les installations prévues pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations, qui se tiendra dans le pays début 2024, ne sont pas « mises en cause », après l’interruption la veille du match amical Côte d’Ivoire-Mali en raison d’une pelouse détrempée.
 
Mardi soir, de fortes pluies orageuses se sont abattues sur Abidjan, rendant totalement impraticable la pelouse du stade Alassane Ouattara à Ebimpé dans le nord de la ville et obligeant les arbitres à arrêter le match à la pause (0-0).
 
« Les installations de ce stade, homologuées par la Confédération africaine de football (CAF), ne sont pas à ce stade mises en cause », a affirmé le porte-parole du gouvernement Amadou Coulibaly, assurant qu’il n’était pas nécessaire de prendre des « sanctions ».
 
« C’est une chance que cela soit arrivé. Une réunion a eu lieu ce matin et (…) les correctifs seront apportés afin de tenir compte de cette pluie qui est exceptionnelle », a-t-il poursuivi.
 
Initialement programmée en juin et juillet 2023, la CAN a été reportée pour se tenir début 2024, afin d’éviter que les matches aient lieu en pleine saison des pluies.
 
Les intempéries de mardi soir « justifient l’organisation de cette compétition en janvier, mois où il pleut le moins dans le pays », a assuré M. Coulibaly.
 
Si le mois de janvier est parmi les moins pluvieux de l’année, des orages en fin de journée surviennent parfois, en particulier à Abidjan.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Présidentielle 2024 : Cinq inspecteurs des Impôts en lice…
Next post Amadou Ba candidat de Bennoo : ce que Boun Dionne a dit à Macky Sall