Interpol : Un général ”tortionnaire” émirati nommé président de l’organisation

Interpol : Un général ”tortionnaire” émirati nommé président de l’organisation

Spread the love
Du haut de ses 40 ans d’expérience à la tête de la police de son pays, le général Ahmed Naser Al-Raisi, inspecteur général du ministère de l’Intérieur des Émirats Arabes Unis, a été élu, ce jeudi à Istanbul, président d’Interpol.

Bien que la fonction de président soit honorifique (c’est le secrétaire général qui tient les rênes de l’organisation), le choix de l’organisation chargée de la coordination des polices du monde préoccupe plus d’un. En effet, le général émirati est accusé de recourir à la torture et il est visé par plusieurs plaintes en France et en Turquie.

Depuis l’annonce de sa candidature, des organisations de défense des droits de l’homme et des élus européens ont manifesté leur mécontentement et alerté Interpol.

”Nous sommes profondément convaincus que l’élection du général Al-Raisi porterait atteinte à la mission et à la réputation d’Interpol et affecterait lourdement la capacité de l’organisation à s’acquitter efficacement de sa mission”, évoque une lettre écrite par 3 députés européens et adressée à la présidente de la commission européenne, Ursula Von der Leyen.

Du point de vue parcours universitaire, Ahmed Naser Al-Raisi possède un background a en faire rougir beaucoup. Il est titulaire d’un doctorat de la London Metropolitan University, d’un MBA de l’université de Coventry et d’un diplôme de management de l’université de Cambridge.

close
volume_off

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *