Implication du mouvement Nawétane : L’appel de Matar Ba aux ASC

Implication du mouvement Nawétane : L’appel de Matar Ba aux ASC

Spread the love

Depuis maintenant plusieurs années, l’ONCAV tient son université du Nawétane à quelques heures des demi-finales de cette prestigieuse compétition. Cette année encore, si les sous-thèmes touchent le développement, la santé, force est de reconnaitre que le contexte sanitaire a influé sur le déroulement des activités de ces phases qui se jouent présentement à Thiès. Cette 7ème édition de l’Université des Nawétanes qui s’est tenue en présence du ministre des Sports Matar Ba et du maire de Thiès Talla Sylla, est l’occasion pour le premier de lancer un appel aux Asc pour une meilleure implication dans la gestion de la Cité.

En effet, pour le ministre des Sports, « les Asc ne doivent plus se limiter à aller jouer seulement au football, mais elles doivent être présentes dans des actions de citoyenneté et de sensibilisation ».
« Vous êtes des porteurs de voix, donc il faut renforcer votre présence dans la lutte permanente du Covid », a-t-il invité.

Pour Amadou Kane, « l’Oncav a accusé le coup sur le plan financier en acceptant de mieux s’organiser pour faire face à cette pandémie. Mais malgré tout, les organisateurs sont très satisfaits du déroulement de ces phases à Thiès » souligne le président de l’Oncav. Pour ce qui est du thème central de cette université des nawétane, ” une citoyenneté active au service du développement ” , Amadou Kane pense que « c’est un thème d’actualité, c’est pourquoi nous allons sortir un document pour mettre sur pied une démarche à suivre pour une meilleure implication de nos ASC dans le développement du pays » a-t-il expliqué.

« Cette année, ajoute-t-il, nous avons perdu plusieurs millions en billetterie, mais ce n’est plus important. Le plus important pour nous c’était de jouer partout dans le pays en respectant les mesures barrières pour éviter la propagation du virus. Et aujourd’hui je peux vous assurer que tous les officiels qui sont ici se sont fait vacciner », ajoute Amadou Kane.

Très satisfaits du déroulement de ces phases, Amadou Kane invite les Sénégalais à prendre en compte le volet culturel : « aujourd’hui même, si nous jouons les demi-finales, il faut reconnaitre que nous formons des talents dans la culture, et ce sont des motifs de satisfaction », a-t-il conclu.

Pour rappel, l’Oncav a reçu 50 millions du chef de l’Etat pour les phases nationales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *