Grippe aviaire à Pout et Djoudj : le ministre de l’Elevage fait le point

Grippe aviaire à Pout et Djoudj : le ministre de l’Elevage fait le point

La grippe aviaire est sous-contrôle après l’apparition de deux foyers et dans le centre et le nord du pays. Cette affirmation est, selon l’APS, du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop. « Je tiens à dire de façon claire qu’après l’apparition du premier foyer à Pout, le ministère n’a pas tardé à réagir pour circonscrire ce cas dans ce périmètre. A l’heure actuelle, cette situation est sous contrôle », a dit, vendredi à Saint-Louis, le ministre interpellé par la presse sur l’apparition de cette maladie dans deux foyers à Pout (Thiès) et au parc de Djoudj (Saint-Louis).
« A Djoudj également la maladie est sous contrôle et nous n’avons pas d’inquiétude », a dit M. Diop, appelant les populations à continuer à consommer la viande qui est saine.
Après avoir remercié le gouverneur de Saint-Louis qui a « réagi avec promptitude après l’apparition de la maladie à Djoudj », le ministre a annoncé pour bientôt le démarrage de la campagne de vaccination du cheptel à l’échelle nationale.
Il a saisi l’occasion de cette tournée pour décliner la vision de la politique globale du chef de l’Etat qui consiste à moderniser le secteur de l’élevage qui passe par certains leviers lesquels visent à augmenter la productivité en mettant un focus sur l’alimentation du cheptel, la santé animale, l’amélioration du cadre et des acteurs.
Dans cette perspective, il a invité les collectivités locales à mettre à la disposition des éleveurs des terres pour la relance des cultures fourragères. Avant d’annoncer l’arrivée en avril de 1400 génisses gestantes destinées à améliorer la race bovine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.