Gambie: Un ex ministre de Jammeh interrogé par la police

Le gouvernement de la Gambie a déclaré mercredi avoir déjoué une tentative de coup d’Etat militaire la veille, dans ce qui serait la dernière entreprise en date en Afrique de l’Ouest pour renverser un régime en place.
 
De rares témoignages ont fait état de mouvements de soldats autour du siège de la présidence dans le centre de Banjul mardi soir, et les rumeurs ont circulé durant la nuit sur une tentative de coup de force dans ce pays ayant accédé en 2017 à un fragile régime démocratique, après 22 années de dictature sous Yahya Jammeh.
 
« Le gouvernement de la Gambie annonce que, sur la base de renseignements indiquant que certains soldats de l’armée gambienne complotaient pour renverser le gouvernement démocratiquement élu du président Adama Barrow, le haut commandement (des forces armées gambiennes) a rapidement monté une opération militaire hier et a arrêté quatre soldats », a écrit dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux Ebrima G. Sankareh, porte-parole du gouvernement et conseiller présidentiel.
 
Les quatre soldats sont interrogés par la police militaire et trois complices sont recherchés, a-t-il dit. Dans la soirée, la police gambienne a affirmé dans un autre communiqué avoir interrogé Momodou Sabally, ancien ministre des Affaires présidentielles sous le régime Jammeh, après la diffusion d’une vidéo qui suggère que le président sera renversé avant les prochaines élections locales.Yahya Jammeh, en exil en Guinée Equatoriale, continue d’exercer une forte influence. S’exprimant par téléphone aux participants à une réunion publique samedi en Gambie, il a assuré qu’il rentrerait bientôt et dirigerait à nouveau le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Kolda : Un élève de terminale meurt dans un accident de la circulation
Next post Tentative de coup d’État en Gambie : Le président de l’Union africaine condamne