Fissel : Un homme accusé par la femme d’un Modou-Modou de tentatives répétées de viol

C’est une histoire assez rocambolesque que le tribunal a tenté de comprendre afin de la juger. L’affaire se passe à Fissel entre Ndiome Diouf et Fatou Ndiaye. Mais qu’est-ce qui c’est réellement passé entre les deux ?
 
En effet, Fatou Ndiaye a expliqué au tribunal que depuis que son mari est parti en Côte d’Ivoire, il y a de cela cinq ans, Ndiome ne la laisse plus tranquille. 
 
 »Il a tenté cinq fois de me violer. Sa dernière tentative, il a attendu que toute la famille soit partie au champ pour me sauter dessus. Vers 15 h, il m’a trouvée endormie dans la cour et il a sauté sur moi. Au début, je croyais que j’étais dans un rêve. Mon fils qui était couché à côté est allé prendre un pilon et il lui a asséné un coup à la tête », a expliqué Fatou Ndiaye.
 
Des déclarations battues en brèche par Ndiome, qui affirme : « je ne lui ai jamais rien fait. C’est elle-même qui cherche à coucher avec moi. Ce jour-là, elle est venue me trouver là où j’étais. Elle a enlevé ses habits et a essayé de me charmer. Elle a trainé sa bosse partout, elle a même eu un enfant adultérin ». 
 
Appelé à témoigner, Mouhamed, le fils de Fatou Ndiaye, a soutenu mot pour mot les déclarations de sa mère. 
Mais un autre témoin, qui se trouve être la sœur de Ndiome, est venu démonter les déclarations de la mère et de son fils.
 
Dié Diouf, la sœur de Ndiome, déclare :  »mon frère fait l’objet de quolibets de toutes sortes de la part de la plaignante. C’est cette femme qui a plutôt cherché des noises à mon frère. Ce jour-là, j’étais assise à côté de Ndiome, qui préparait du thé. Cette dame (Fatou Ndiaye pour ne pas la citer) a étalé sa natte en face de mon frère. Elle servait toutes sortes de propos indécents à l’endroit de mon frère. N’en pouvant plus, Ndiome a essayé de l’attaquer mais je me suis opposée en retenant mon frère. Elle en a profité pour baisser la culotte de Ndiome tout en criant au violeur ».
 
Pour l’avocat de Ndiome, Me Deh, on ne peut pas être aussi téméraire en essayant de vouloir abuser d’une personne devant ses enfants. Il a demandé la relaxe pure et simple de son client car les déclarations de la plaignante ne sont que pires mensonges.
Ndiome Diouf sera fixé sur son sort mardi prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post PDS: Dr Cheikh Dieng claque la porte à cause de Karim Wade et annonce…
Next post Le coup de gueule de Matar Ba : « La FIBA et les autres confédérations doivent s’inspirer de la FIFA »